Ford investit et crée des emplois aux Etats-Unis, alors qu'il ferme des usines en Europe

 |   |  419  mots
Le constructeur automobile américain Ford a annoncé ce jeudi 773 millions de dollars d\'investissements (580 millions d\'euros) outre-Atlantique, qui vont servir à la modernisation et à l\'agrandissement de ses usines du Michigan. Avec, à la clé, la création de 2.350 emplois. Cette décision va aussi permettre de sauver 3.240 emplois supplémentaires dans la région, affirme le groupe de Dearborn. Le consortium à l\'ovale bleu se dit ainsi en bonne voie pour tenir son engagement d\'investir 6,2 milliards de dollars (4,7 milliards d\'euros) dans ses usines américaines d\'ici à 2015. Ces sommes permettront en tout de créer 12.000 nouveaux emplois, souligne la firme. Et ce, alors que Ford va fermer deux usines... en Europe.Production en hausseLe groupe Ford, le seul constructeur américain à s\'en être sorti seul sans se placer sous la protection de la loi sur les faillites (Chapitre XI) et recevoir comme GM des dizaines de milliards d\'aides d\'Etat, compte produire l\'an prochain, au premier trimestre, 750.000 véhicules dans ses usines nord-américaines, ce qui représenterait une hausse de 11% par rapport aux trois premiers mois de 2012. Ses ventes aux Etats-Unis ont crû de 5% sur onze mois à plus de deux millions de véhicules. Soit une hausse quand même inférieure à celle du marché total. Super marges aux Etats-UnisFord a engrangé 6,47 milliards de dollars (4,9 milliards d\'euros) de profit avant impôts en Amérique du nord (+22%) sur neuf mois, avec une super marge de 11,2%. Du jamais vu depuis une douzaine d\'années au moins. Grâce aux énormes profits engrangés outre-Atlantique, où son pick-up F \"Full Size\" à fortes marges est le véhicule le plus vendu depuis presque trente ans aux Etats-Unis, le secteur automobile a généré au total pour Ford 4,99 milliards de dollars (3,8 milliards d\'euros) de profits avant impôts, toujours sur neuf mois. En revanche, Ford affiche une perte (avant impôts) de plus d\'un milliard de dollars (750 millions d\'euros) sur le Vieux continent pour les neuf premiers mois de l\'année. Sur l\'année, la firme prévoit au total \"un résultat avant impôts solide, mais moins élevé qu\'en 2011\" à cause des contre-performances sur le Vieux continent.Ford avait annoncé fin octobre la fermeture en 2013 outre-Manche de son usine de Southampton (utilitaires). Le constructeur automobile américain ajoutait 1.400 supressions de postes aux 4.300 déjà sur la sellette après la décision, quelques jours plus tôt, de la fermeture du site belge de Genk en 2014.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :