Enovacom se diversifie vers les collectivités locales

Pour Enovacom, le cap symbolique des 1.000 clients approche. La société marseillaise a en effet intégré ses solutions de maîtrise et sécurisation des échanges d'informations médicales aux systèmes informatiques de plus de 900 centres hospitaliers, cliniques, centres de lutte contre le cancer, établissements français du sang, plateformes de télésanté ou maisons de retraite. L'une de ses dernières « conquêtes » est l'Institut national de veille sanitaire (INVS). Créée en 2002, la société développe ses logiciels pour fiabiliser et tracer les flux électroniques tant à l'intérieur de ces établissements qu'avec leurs partenaires (caisses d'assurance maladie, trésorerie générale, etc.). En 2005, la PME réalisait 418.000 euros de chiffre d'affaires. En 2009, elle a atteint 4 millions d'euros, avec 42 collaborateurs. Les deux versions de sa solution Antarès tirent 60 % de ses ventes. « Sur les cinq prochaines années, nous visons une progression de 20 % par an, explique Laurent Frigara, co-dirigeant et co-fondateur. La santé restera notre marché privilégié, car nous avons encore des établissements à convaincre et des offres innovantes à leur apporter, mais nous allons aussi investir des secteurs aux problématiques complémentaires ».En ligne de mire : les collectivités locales. La PME a obtenu son homologation par la direction générale des Finances publiques, comme tiers de télétransmission de leurs flux comptables. Elle compte déjà une dizaine de clients. Les organismes HLM constituent une autre cible, entamée avec un premier partenaire, à Antony, en région parisienne, tout comme les mutuelles, les compagnies d'assurance... Pour soutenir cette évolution et pallier le départ d'un actionnaire historique, le fonds d'investissement Viveris est entré début 2010 à hauteur de 30 % dans Enovacom Group, une holding spécialement créée pour chapeauter la société d'origine et d'éventuelles autres filiales, à terme. Cette arrivée a généré une nouvelle organisation autour d'un comité stratégique et d'un comité de direction.Jean-Christophe Barla, à Marseille

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.