L'UMP sans état d'âme sur la politique économique

 |   |  336  mots
La politique économique menée par le gouvernement, au contraire du débat sécuritaire, ne suscite guère de polémiques, ni ne révèle de fractures au sein de l'UMP qui fait sa rentrée politique ce mardi à Port-Marly, dans les Yvelines. « L'appréciation de la rentrée et de la conjoncture est difficile à faire », relève le député de la Drôme, Hervé Mariton. « Cela explique sans doute le fait qu'il n'y ait pas d'état d'âme », poursuit-il, malgré l'affirmation par le Premier ministre de la nécessité pour la France de mener une gestion rigoureuse, s'incarnant à la fois par la maîtrise de la dépense et par la réduction des niches fiscales. Sur les retraites comme sur les finances publiques, le sentiment de la majeure partie des parlementaires de l'UMP est que « le gouvernement ne peut reculer et doit être au rendez-vous des engagements pris », souligne le rapporteur général du Budget au Sénat, Philippe Marini.corporatismesLa France s'est engagée à ramener son déficit public à 6 % du PIB en 2011. L'essoufflement de la politique américaine ou le sentiment que la reprise est suffisamment engagée en France peuvent-ils inciter certains élus à plaider en faveur d'une politique économique moins restrictive ? « Il y a toujours des personnes qui voient loin et d'autres qui ne regardent pas plus loin que le bout de leurs chaussures », regrette Philippe Marini, pour qui la France a besoin d'un gouvernement qui « tienne le manche et ne fasse pas d'électoralisme ». A cet égard, la décision de Nicolas Sarkozy de reculer sur l'interdiction de cumuler aides personnalisées au logement et demie-part fiscale prouve à quel point la lutte contre les corporatismes n'est jamais une chose facile. Cet arbitrage ? rendu pour partie pour des raisons tactiques ? renforce le camp des parlementaires qui militent pour l'application d'un coup de rabot. Qualifié d'outil « bête et méchant » par nombre d'observateurs, le rabot reste la meilleure arme contre les lobbys en tout genre. Anne Eveno

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :