Grèce : attention, défaut en vue !

 |   |  610  mots
Copyright Reuters
Par Stuart Thomson, chef économiste chez Ignis Asset Management.

La tragédie grecque est une tragédie en quatre actes, et non en deux. Autrement dit, nous ne croyons pas que le pays fera défaut à court terme, mais nous en avons la quasi-certitude à moyen terme.

Le plan d'austérité adopté par la Grèce est le pire en son genre : il privilégie les hausses d'impôts plutôt que la réduction des dépenses et a toutes les chances de prolonger la récession et de se traduire par une augmentation du chômage et des déficits. La fuite des capitaux et les risques liés à l'exécution de ce programme d'austérité budgétaire et de privatisation donnent à penser qu'une autre crise va éclater dans les douze prochains mois. Cette crise mettra en évidence le fait...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :