L'oracle de la corbeille

 |   |  322  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Julien VASQUEZ)
Par Jacques Rosselin, directeur de la rédaction de La Tribune.

Que veulent "les marchés" ? Si l'on en croit notre Premier ministre, François Fillon, voilà la question que tout chef de gouvernement devrait se poser en se rasant. Et celle que tout candidat à la présidentielle devrait méditer avant de pondre son programme. Etrange position pour celui qui se présentait jadis comme un héritier du gaullisme pur et dur et qui, quelle que soit la sincérité de sa nouvelle allégeance aux volontés des dieux de "la corbeille", doit peiner à comprendre leur message, de plus en plus impénétrable.

Standard and Poor's, pythie en transe de cette Olympe, nous livre son message, nous laissant le soin de nous y retrouver : "une politique basée sur le seul pilier de l'austérité fiscale a toutes les chances d'être contre-productive, en provoquant une chute de la demande en même temps que l'inquiétude des consommateurs sur la sécurité de leur emploi et de leurs revenus deviendrait plus grande, créant en retour une baisse des recettes fiscales". Allez comprendre... Tout en réclamant de la croissance, en dégradant la France et l'Italie, S&P a renforcé l'Allemagne dans le trio, et créé une position de négociation difficile pour les tenants d'une autre politique : relance, création monétaire par la BCE, renforcement du FESF (que la perte du Triple A français fait passer sous contrôle allemand) ou création d'Eurobonds.

Cette décision met en difficulté l'Europe du Sud. Les négociations avec la Grèce sont suspendues et les conditions des emprunts des pays de la zone euro, particulièrement l'Italie qui a deux échéances importantes fin janvier et fin février, vont se durcir. À moins qu'en demandant à l'Italie, l'Espagne et la Grèce de concilier rigueur et croissance, S&P ne leur suggère tout simplement d'abandonner l'euro. Est-ce vraiment cela qu'attendent les marchés ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :