Ohmynews : chaque citoyen est (peut-être) un journaliste

 |  | 337 mots
Lecture 2 min.

Depuis bientôt dix ans, le site ohmynews.com accueille des articles écrits par des particuliers. Une version existe en anglais. L'idée de son directeur général et fondateur, Oh Yeon Ho, est que chaque citoyen est un journaliste. « Alors qu'un média traditionnel propose des informations à sens unique, nous avons pensé que chaque consommateur pouvait devenir producteur d'informations », indique-t-on chez Ohmynews. C'est une des bases du Crowdsourcing. Sollicités ou spontanément, les internautes produisent avis, témoignages ou démonstrations éclairées.

 




Peut-on développer un nouveau média de cette manière ? Oh Yeon Ho a tenté de le faire en plaçant entre les internautes spontanés et la publication sur son site une équipe de 45 journalistes qui filtrent, réécrivent, et vérifient les informations. Ils organisent également la une du site et animent les équipes de « citoyens-journalistes ».

Ohmynews est un pionnier dans de nombreux domaines. Il a été le premier site à insérer les commentaires des lecteurs sous les articles. Aujourd'hui, le site compte 350.000 abonnés, dont 60.000 « citoyens-journalistes ». Il reçoit environ 200 articles par jour ; 70% sont publiés. Les journalistes du staff en produisent une cinquantaine.

Oh Yeon Ho revendique d'avoir apporté du sang neuf au média coréen. Le site a aussi réalisé quelques scoops qui ont été repris par les média traditionnels, dont l'interview de feu le président Kim Dae-jung (prix Nobel de la paix). Pour la couverture des jeux olympiques de Beijing, il a envoyé dix reporters sur place dont six « citoyens-journalistes ».

 Cependant, cette organisation coûte cher. Cette année, le fondateur essaye de convaincre 100.000 personnes de prendre un abonnement équivalent à 5,5 euros par mois. S'il ne développe pas son chiffre d'affaires, il sera contraint de fermer son service vidéo. Pour l'heure, 5.000 personnes ont été séduites et le fondateur espère qu'il en comptera 10.000 à la fin de l'année. Son but est de parvenir à un modèle de chiffre d'affaires à égalité de part entre la publicité et les abonnements.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :