Mettre fin à l'environnement désastreux des gares de l'Est parisien

 |  | 870 mots
Lecture 4 min.
Jérôme Dubus, conseiller de Paris, secrétaire national de l'UMP en charge de la croissance
Jérôme Dubus, conseiller de Paris, secrétaire national de l'UMP en charge de la croissance (Crédits : Reuters)
Il faut transformer radicalement l'environnement des gares du Nord et de l'Est, à Paris, par lequel transitent 120 millions de voyageurs. Par Jérôme Dubus, conseiller de Paris, secrétaire national de l'UMP, Didier Lourdin, président de Neomodus, Bertrand Lemoine, architecte et ancien directeur de l'Atelier international du Grand Paris

Qui peut se satisfaire aujourd'hui de l'environnement des gares de l'Est et du Nord ? Personne !

Un environnement actuel hostile

L'arrivée en gare, que ce soit celle du nord ou celle de l'Est est déconcertante malgré les heureuses modernisations des gares effectuées par la SNCF et l'AREP. Les espaces publics sont affligeants, la place Napoléon III est sombre, minérale, et dépourvue d'un urbanisme orienté vers le futur. Tout cela nuit à l'attrait touristique de Paris et son activité. La qualité souvent très moyenne des hôtels et restaurants qui tentent d'égayer les abords des deux gares aggravent ce sentiment de pauvreté qui caractérise ces quartiers.

Des potentialités énormes

Pourtant le territoire des gares du Nord et de l'Est offre une opportunité unique, un vrai
enjeu transmetropolitain. L'arrivée confirmée de la ligne directe Charles de Gaulle/Express en gare de l'Est offre l'opportunité d'un projet urbanistique et économique majeur pour l'Est parisien.
En effet, le bi pôle composé des gares de l'Est et du Nord, distantes de seulement 200 mètres et connectées au métro et au RER, constitue la porte pour l'Europe des affaires à Paris. Berlin, Cologne, Munich, Francfort, Bruxelles, Schiphol, Rotterdam, Amsterdam, Londres convergent en ce point névralgique. Devant une telle opportunité, les quartiers des gares Est et Nord doivent être à la hauteur des enjeux européens. L'essentiel de la richesse  de l'Europe est concentrée au sein de la dorsale bleue. Il faut donc faire jouer au bi pôle un rôle de concentrateur de richesse, de création, d'innovation et de référence européenne et internationale.

Un élément fondamental de la future métropole

L'idée d'aménager et de requalifier les quartiers du nord-est parisien, à partir des deux
gares, dont le trafic ferroviaire cumulé s'élève à plus de 120 millions de voyageurs par an, constitue un élément fondamental de la future Métropole. On peut en faire la porte d'entrée de l'Europe des affaires et de la culture avec un axe « Gares-Porte de la Chapelle-Plaine Commune », de la même manière qu'à Londres, où les deux gares voisines de Saint-Pancras et King's cross ont fait l'objet d'un grand projet commun.
Avec cette configuration, c'est l'ensemble du territoire depuis les parvis des deux gares
jusqu'à Saint-Denis, qui deviendrait l'enjeu d'un projet global. Grâce à CDG Express, on se donne les moyens, l'ambition, de dessiner un nouveau Paris Nord-Est, créateur de richesses et donc d'emplois.

Des commerces ciblés sur les hommes d'affaires

Dans les secteurs des avant gares, autour des parvis, des hôtels de standing doivent être crées ainsi que des restaurants. Des commerces ciblés sur les hommes d'affaires et les touristes complèteraient le dispositif. Il est essentiel que ce quartier devienne une
référence en termes d'accueil pour la clientèle internationale.
Le « canyon » constitué des rues du faubourg Saint-Denis et de La Chapelle doit
impérativement être requalifié, restructuré et embelli. Ce sillon doit devenir la « Vallée
de l'innovation », le fil d'Ariane de l'entrepreneuriat parisien. Il ferait la jonction avec le
Grand Paris et Plaine Commune et ferait le pendant de l'Axe majeur de l'Ouest vers La
Défense. Ce sillon pourrait accueillir un quartier d'affaires à l'horizontal, et des quartiers
résidentiels. On aurait, ce qui est très rare dans le monde, un quartier d'affaires mixte,
particulièrement écologique et connecté idéalement à l'Europe et à l'international.

Une plate forme unique, contribuant au redressement économique de Paris

On imagine aisément toutes les synergies qui pourraient se nouer. Le quartier des gares Nord-Est deviendrait ainsi une plate-forme d'échanges d'idées, de flux de personnes, exceptionnelle et unique. Une telle opportunité contribuerait au redressement économique de Paris et à rapatrier en coeur de ville, des activités, voire, un jour, des universités…La Vallée de l'innovation favoriserait l'alliance entre la créativité française, la rigueur allemande et la finance britannique. Avec cet outil, on replacerait Paris dans le barycentre du futur européen. Les faisceaux ferroviaires, qui ne sont pas des déchirures urbaines, mais bien des espaces de respiration dans le tissu dense, pourraient être franchis par des tramways sur câble, voire être partiellement couverts, permettant leur traversée et offrant des vues dégagées sur l'horizon parisien.

Des trames vertes pour les modes doux

Enfin, des trames vertes pour les modes doux pourraient être installées depuis la vallée de l'innovation jusqu'à Saint-Denis, offrant alors une promenade exceptionnelle sur la ville en mouvement. L'urbanisme du Grand Paris ne peut pas oublier Paris.
Il convient donc de proposer une requalification exemplaire de ces quartiers afin de les mettre en harmonie avec les grands projets de Paris Nord Est et de Plaine Commune. Il est vital de créer des activités innovantes qui permettent une attractivité économique nourrie par les gares. La Vallée de l'innovation, qui serait installée rue du faubourg Saint-Denis et rue de la Chapelle, favoriserait l'émergence d'une nouvelle ville "transmetropolitaine".
Paris souffre aujourd'hui de son enfermement, de son cloisonnement. Ouvrons la ville, connectons la avec son hinterland, ses franges. Abaissons le pont levis des fortifications mentales. Retissons des liens économiques, humains, sociaux avec la banlieue.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/02/2014 à 19:43 :
Des commerces ciblés sur les hommes ET FEMMES d'affaires, merci.
a écrit le 13/02/2014 à 16:01 :
Les abords de la Gare du Nord ont été entièrment refaits il y a quelques années, et c'est beaucoup plus beau qu'avant. La gare elle-même a été entièrement ravalée, de même que de nombreux immeubles alentour. Au total cette place est beaucoup, beaucoup plus belle qu'il y a 10 ans. L'auteur de l'article raconte un peu n'importe quoi.
Réponse de le 18/02/2014 à 10:46 :
si on s'en tient à la "fréquentation" de l'endroit
ça fait presque peur...
a écrit le 11/02/2014 à 18:49 :
Et tout cela avec l'argent du contribuable, comme d'habitude quand il s'agit de Paris.
a écrit le 11/02/2014 à 17:56 :
il y a déjà un quartier d'affaires à l'horizontale dans le secteur, l'orienter vers les hommes d'affaire? war oum nicht?
a écrit le 11/02/2014 à 17:11 :
"Qui peut se satisfaire aujourd'hui de l'environnement des gares de l'Est et du Nord ? Personne !"

Arrêtez de faire parler les autres. Que vous n'aimiez pas ce quartier, soit. Mais moi, j'y vis et je m'y sens très bien et je n'ai pas l'impression que mes voisins et amis du quartier partagent votre affirmation péremptoire. La Gare de l'Est a été entièrement refaite en 2007. Le Quartier qui l'entoure est agréable, très commerçant (Faubourg St Martin, Marché St Quentin), et nous ne manquons pas de promenades agréables (Canal Saint Martin) et d'espaces verts (Square Villemin). Votre procédé rhétorique fort peu élégant appauvri les débats politiques. Je suis excédé à chaque fois que j'entends un homme politique commencer ses phrases par "les français pensent que". Je me fous de ce que vous pensez de ce que les français pensent. Ce qui m'intéresse c'est ce que vous pensez. Ayez du courage et cessez de vous dissimuler derrière les avis supposés de personnes que vous n'avez jamais rencontrées.
Réponse de le 11/02/2014 à 17:54 :
+1000
Réponse de le 11/02/2014 à 20:34 :
Il ne faut pas mentir aux gens. Si la gare est certainement avec la Gare Saint Lazare l'une des plus belles réussites, les abords de la gare de l'Est sont une catastrophe. Il y a une population qui gravite fort peu recommandable. A chaque fois que je rentre je sens que ca peut partir en fight. Les restaurants sont des brasseries bas de gamme. Et les autres commerçants ne connaissent pas la moindre notion de l'hygiène. Il est dommageable que la gare de l'est et la gare du nord ne bénéficient pas d'un accès rapide et direct à la défense. C'est clairement là l'échec du TGV est en tout cas qui du fait de l'éloignement des bassins d'emplois ne permet pas d'envisager de partir habiter à Reims par exemple.
Réponse de le 13/02/2014 à 18:15 :
J'habite dans la quartier entre la gare de l'Est et Gare du Nord. Je constate que des changement positifs. Il faut juste arrêter de dire n'importe quoi. Et je travaille dans une grande brasserie pas loin de la place Vendôme et je dois dire que l’hygiène n'est pas meilleurs, sauf que c'est bien caché.
Réponse de le 18/02/2014 à 11:03 :
+ 10.000
quartier craignos défendu par quelques bobos
pas normal que ces 2 points d'arrivées en ville ne soient pas mieux interconnectés (faut franchir 200 m de "zone" mal fréquentée et glauque pour aller d'une gare à l'autre)
Etonnant aussi que il n'y ait pas une péréminence de locayx tertiaires d'ans un rayon de 200 m autour des parvis de ces 2 gares et q'un y trouve que du bas de gamme et du graillon avec une populace peu recommandable et une sécurité des biens et des personnes plus que faible
Le nombre de touristes qui se font piller, soit par les commerçants, soit par les exclus - aka minorités visibles déclassées, populations migrantes des pays de l'est, drogués et zonards - doit être suffisamment important pour que l'image de la ville en patisse pour des années.
Une gare est un point d'arrivée et de départ pour des touristes, voyageurs, mais aussi et surtout pour des travailleurs (des vrais, pas des artistes et des fonctionnaires payés avec de l'argent gratuit) qui génèrent de la valeur ajoutée autrement que par le commerce de frites et de bière bas de gamme.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :