Ukraine : pourquoi les sanctions n'arrêtent pas Poutine

 |   |  188  mots
(Crédits : Reuters)
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, pourquoi les sanctions n'arrêtent pas Poutine

Suite à la reprise des hostilités dans l'est de l'Ukraine, les ministres des Affaires étrangères des 28 États européens se sont rassemblé pour une réunion extraordinaire à Bruxelles le 29 janvier.

Des sanctions plus strictes à l'encontre de la Russie devraient être réclamées, et le Parlement de Kiev a défini la Russie comme « État agresseur ». Selon l'ONU, le conflit aurait fait plus de 5.000 morts depuis avril, et aurait poussé plus de 610.000 personnes à fuir leur foyer. Mais qui arrêtera Vladimir Poutine ?

MISE AU POINT
Par Sandrine Le Calvez

RETROVISEUR
Par Marc-Antoine de Poret

Iran: 35 ans de sanctions
En 1979, en réponse à une prise d'otage à l'ambassade des États-Unis à Téhéran, les Américains gèlent les avoirs iraniens sur leur territoire. C'est le début de nombreuses sanctions, mesures, restrictions et embargos.

DEBAT
Pour en débattre, Tertrais, maître de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique, Raphaël Glucksmann, écrivain et fondateur de l'ONG « Centre Européen pour la Démocratie », et Andreï Gratchev, historien et ancien conseiller de Gorbatchev.

_____

>>> Suivez 28 minutes sur le site de l'émission
sur
 Twitter @28minutes et sur Facebook

28 minutes

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/02/2015 à 14:15 :
Les Russes n'ont pas à avoir peur de ces pauvres Européens, marionnettes de l'OTAN, qui font les malins, pérorent et donnent des leçons mais n'ont pas d'armée à lui mettre en face, les pauvres impuissants ! Quant à Obama, il est gagnant sur tous les tableaux : en semant le désordre en Ukraine, soit il réussit à affaiblir la Russie, soit il affaiblit l'Europe, deux concurrents qui lui font de l'ombre. Et son armée, il ne l'enverra pas. Poutine, en bon marxiste, a analysé les rapports de force et il sait qu'il ne peut que gagner.
a écrit le 09/02/2015 à 15:26 :
Bravo à Poutine pour avoir donné une nouvelle vie à la grande Russie,le monde ne doit pas
être que par les pensées et les choix Occidentaux qui ne plient pas à tout le monde
forcement
a écrit le 09/02/2015 à 14:50 :
voilà pourquoi ! et 85% des russes soutiennent leur président...peut on en dire autant de la popularité des technocrates de bruxelle aux yeux des peuples européens?
a écrit le 07/02/2015 à 17:18 :
Il ne s'arrêtera pas car son plan c'est s'attaquer à la construction et au développement de l'Europe qui l'empêche de s'agrandir , c'est pour ça qu'il menace depuis des années . Il faut armer l'Est de l'Europe avec des missiles nucléaires , ne rien faire serait désastreux , la diplomatie a vécu , maintenant à fond contre Poutine et arrêtez l'eau tiède .
Réponse de le 07/02/2015 à 17:40 :
Malheureusement Poutine est le seul dirigeant a être capable de lutter contre l'islamisme, il faut choisir !
Réponse de le 07/02/2015 à 18:37 :
@José: les américains ont payé plus de 5 milliards pour faire 2 révolutions en Ukraine ,la révolution Orange puis Maidan,alors que ce pays est soumis aux élections !
Les américains sont donc TOTALEMENT responsables des conséquences de Maidan.
Pascal Rendu Présidentielle 2017
Réponse de le 15/02/2015 à 14:19 :
@ José : mon pauvre, tu n'as aucune idée de ce que c'est qu'une puissance militaire et de ce à quoi sert que la dissuasion nucléaire. La dissuasion nucléaire ne règle JAMAIS les conflits locaux. Quant à la puissance militaire de la Russie, tu devrais te renseigner. Les européens sont des défaitistes et des hédonistes, il ne se battront plus.
a écrit le 07/02/2015 à 17:08 :
On parle souvent des refugiés causés par le conflit dans le Donbas. Jamais on n'apprend s'ils partent pour les régions contrôlées par Kiev ou par Moscou. Comme on peut voir des journalistes qui apparamment bougent assez librement dans les régions contrôlées par les séparatistes, il serait utile de savoir si l'Ukraine se bat pour un principe juridique ou bien pour des hommes.
a écrit le 07/02/2015 à 0:05 :
Ravissant. A Kiev: un coup d'Etat, les tueries des opposants, aucune négociation sérieuse avec les rebelles, qui sont pourtant locaux en majorité absolue, le bombardement des villes, les élections truquées, la propagande nationaliste, le mensonge totale (uniquement les pertes de l'armée ukrainienne dépassent largement les chiffres totales de l'ONU), la corruption dépassant le niveau précédent, et toujours cette absence de volonté de compromis. Mais la question posée est : qui arrêtera Poutine? C'est pas fou, ça?
a écrit le 06/02/2015 à 12:09 :
Évidemment... ils préféraient Bor... hic... Elstine
Réponse de le 13/02/2015 à 10:21 :
Que les européens acceptent leur infériorité devant la super puissance russe.
effectivement les européens déstabilisent les états africains pour s'enrichir:
du mali ,en Centrafrique en passant par la lybie, la présence militaire française n'a pas sa place en Afrique.TUER-EXPLOITER- DÉTRUIRE voila la vraie devise de la France. bref les perdants de la crise ukrainiene c'est l'afrique, puisque la france arme les terroristes de boko haram pour destabiliser l'afrique centrale.
OPERATION LICORNE en cote d'ivoire ;OPERATION SERVAL au mali. OPERATION SANGARIS en centrafrique; OPERATION BARACANE pour le cameroun -guinee equatoriale .... en cours de realisation avec la benediction
de l'ONU qui leur donne des resolutions. je ne comprend pas comment les gens parles d'agression de la part de la russie, alors que l'afrique souffre de la terreur que les etats europeens leur inflige au cas par cas et chaqu'un a tour de role
bonne lecture .
a écrit le 06/02/2015 à 11:15 :
Décidément il y a de la part de l'occident, une sorte de fixation obsessionnelle sur Poutine.....
Réponse de le 06/02/2015 à 13:08 :
@france: tu penses que ce n'est pas justifié en ce qui concerne l'Ukraine ?
Réponse de le 07/02/2015 à 15:04 :
Ce sont Les médias occidentaux qui sont atteint de la maladie d asperger ,car jusqu a preuve Du contraire c pas o Mexique qu on vera une base russe !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :