Cryptomonnaies, token et ICO : un nouveau monde plein de défis pour le capital risque

Le venture capital fait face à de nouveaux défis, alors que la vague des cryptomonnaies a inondé le marché avec des flux de liquidités sans précédents. La capitalisation boursière des tokens (jetons), basés sur la technologie blockchain tels que le bitcoin, l’Ethereum, le litecoin a explosé passant de 7 milliards de dollars en 2016 à plus de 50 milliards de dollars aujourd’hui. Par Alexandre Azoulay, Président de SGH Capital

3 mn

Alexandre Azoulay, Président de SGH Capital
Alexandre Azoulay, Président de SGH Capital (Crédits : DR)

Tout changement économique majeur, comme ici la création d'un système monétaire entièrement nouveau, va inévitablement ébranler le monde du capital-risque, alors que les investisseurs comme les entrepreneurs qui lèvent des fonds tentent de donner du sens à ces nouveaux instruments financiers. Le Bitcoin, la plus célèbre des monnaies virtuelles, a vu sa valeur grimper d'environ 500 dollars, mi-2016, à plus de 4.700 dollars au 31 août dernier.

L'essor de ces monnaies virtuelles a ouvert la porte à une démocratisation de l'investissement, en donnant aux startups accès à une base nouvelle d'investisseurs. Ces derniers peuvent maintenant acquérir d'infimes participations dans des entreprises, aider les startups à lever rapidement des capitaux, sans dépendre uniquement des grands fonds de capital-risque et à l'inverse se tourner vers le crowdfunding. Une startup peut facilement vendre ces tokens, et laisser le marché décider de leur valeur, mobiliser des millions dans ce processus et offrir de très généreux rendements pour des investissements relativement modestes. La startup de paiement asiatique Omise Go a réalisé en juillet l'une des ICO (Initial Coin Offering ou levée de capitaux en monnaie virtuelle) les plus réussies à ce jour, créant des tokens dénommés OMG, initialement vendus à 0,50 dollar et aujourd'hui valorisés à 11 dollars.

Un cadre règlementaire pour les tokens ?

Les acteurs du capital-risque sont naturellement très attentifs à l'émergence de l'investissement en monnaies virtuelles. Certains s'y sont lancés tête baissée, et d'autres les regardent encore avec suspicion. Le marché de l'investissement a soif de ces rendements attractifs, mais la technologie est encore si nouvelle qu'il est difficile de dire avec certitude si tout cela n'est qu'une bulle attendant d'exploser. CNBC a rapporté le mois dernier que les ICO ont déjà dépassé le montant collecté par les startups en phase d'amorçage en 2017, soit plus de 1,2 milliard de dollars jusqu'à présent. Ce phénomène pourrait laisser certains gestionnaires de fonds éveillés la nuit.

Le cadre règlementaire des tokens est encore en cours d'élaboration, et il reste à voir si la SEC et les autres autorités les appréhenderont de la même manière que les titres, car cela aura surement un impact sur la viabilité future de ces instruments. Cependant, si l'étau du cadre réglementaire se resserre, l'une des raisons majeures derrière le recours à la vente de tokens pour lever des fonds, la décentralisation du marché et la facilité de transférabilité, pourrait s'évaporer.

Avec cette ruée vers les monnaies virtuelles, même les investisseurs en capital-risque bien installés sont en train de tâter le terrain de la cryptomonnaie. Des noms reconnus mondialement comme Bain Capital Ventures, FirstMark Capital, et Union Square Ventures ont tous récemment investis dans des crypto-fonds. De plus petits capital- risqueurs sont même en train d'étudier l'option de créer leurs propres crypto-fonds, selon Travis Scher du Digital Currency Group. Avec la perspective d'aller toujours plus loin, certains fonds basés sur la blockchain émettent leurs propres tokens pour les investir dans d'autres tokens. Difficile d'en suivre la logique...

En résumé, la « crypto-tokenization » du capital a permis l'émergence d'un tout nouveau paysage du capital-risque. Bien qu'il offre la possibilité de rendements énormes, de démocratiser la levée de fonds et de faciliter les transferts de recettes, le passé nous a déjà démontré que les bulles explosent. Il est peut-être encore trop tôt pour dire si nous sommes déjà pris dans une crypto-bulle, et clairement avec de plus en plus de grands noms du capital-risque qui sautent le pas, la stabilité du marché devrait se consolider, mais une chose est sûre, du moins pour l'instant, le monde du capital-risque est rapidement en train de changer de cap. Il reste à voir si cela bouleversera entièrement cet univers, mais il est clair que beaucoup de VC commencent à attacher de l'importance aux crypto-tokens avec plus ou moins d'optimisme.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.