Jamais l'immobilier n'avait été autant au cœur de la stratégie globale des entreprises qu'aujourd'hui

OPINION. En 2020 et 2021, les marchés locatifs des bureaux en France et particulièrement en région Ile-de-France ont logiquement été durement touchés par la crise sanitaire. La technologie nous a permis de rester connectés et de continuer à travailler, mais pour autant, rien ne saurait remplacer l'interaction humaine et le lien social entre collègues. Par Eric Siesse, Directeur Général Adjoint Transaction France - BNP Paribas Real Estate

4 mn

(Crédits : DR)

En témoignent les près de 504 000 m² de bureaux placés en région parisienne sur les 3 premiers mois de 2022, en hausse de 40 % par rapport à l'année précédente.

Dans cette période post-covid, jamais l'immobilier n'avait été un levier de croissance aussi stratégique pour les sociétés, car il les accompagne dans leur transformation en revisitant les usages, la connectivité et le volet serviciel, tout en s'adaptant à leurs nouveaux enjeux RSE. Le bureau est en train de s'imposer comme un acteur essentiel à la transformation économique et sociétale des entreprises.

Recentrage sur les quartiers d'affaires historiques

Le bureau agit plus que jamais comme un vecteur d'attractivité pour les entreprises. Dans cette optique, les utilisateurs se recentrent massivement sur les quartiers d'affaires historiques et centraux, comme Paris QCA (Quartier Central des Affaires), La Défense et Neuilly-sur-Seine. Ces secteurs d'affaires extrêmement bien desservis répondent ainsi à la logique de centralité permettant de capter les talents.

Le télétravail bien souvent généralisé à hauteur de 1 ou 2 jours par semaine couplé à l'impact du flex-office offre à ces sociétés la capacité financière de s'installer ou de se réinstaller dans ces quartiers, sur des surfaces plus petites et adaptées aux nouveaux usages : moins de m² mais mieux de m². Avec une diversité des espaces permettant plus de flexibilité, d'agilité et de réversibilité, ces bureaux sont en train de s'adapter pour accompagner au mieux le nomadisme croissant des équipes dans un environnement de plus en plus digitalisé.

Un lieu de travail et de vie

Mais les aspirations nouvelles des utilisateurs concernent autant le bureau en tant qu'espace de travail qu'en tant que lieu de vie. Les immeubles se restructurent pour développer des offres servicielles et collaboratives grâce à des espaces de corpoworking, des espaces de restauration multiples ou encore des conciergeries et autres salles de sport.

Sur Paris La Défense par exemple, la volonté d'améliorer l'environnement est très forte et de nombreuses actions sont actuellement mises en œuvre. Verdissement des espaces extérieurs, renouvellement du boulevard circulaire, volonté de mieux exploiter les pieds de tour avec des socles actifs intégrant commerces ou services partagés, le quartier d'affaires est en train d'œuvrer pour gagner en agrément de vie tant à l'intérieur qu'à l'extérieur des immeubles de bureaux.

La Défense cherche aussi à développer son image de quartier à vivre, branché et tendance, à l'aide de concepts forts à l'identité très marquée. La tour Landscape va par exemple accueillir des services incluant des opérateurs très parisiens tels que « Big Fernand », une enseigne de burgers revisités à la sauce Frenchy. Un hôtel « Mama Shelter », parangon de l'établissement d'hébergement parisien, est également sorti de terre dans le prolongement de l'esplanade de La Défense, à deux pas du pont de Neuilly.

Le bureau, ouvert sur la ville et reflet de l'image de l'entreprise

Il sera aussi très important demain pour les entreprises de pouvoir présenter aux jeunes talents qui souhaiteraient les rejoindre un siège social ouvert sur la ville, capable de créer des interactions avec son environnement immédiat en s'ouvrant à ses voisins ou aux riverains.

Le bureau de demain devra également être vertueux dans le but de devenir le miroir des engagements RSE de l'entreprise, notamment en matière d'environnement et de responsabilité sociétale. Il devra par exemple se montrer plus inclusif, plus solidaire, soucieux des besoins de chacun. La dimension environnementale est également devenue absolument fondamentale et la transition écologique s'opère au travers de certifications et de labels toujours plus poussés.

Par ailleurs, des politiques de mobilité engageantes font aussi leur apparition, incitant les salariés à réduire leur empreinte carbone en préférant si possible des mobilités douces pour se rendre au bureau comme le vélo voire du covoiturage.

Aujourd'hui les entreprises sont conscientes de la nécessité d'adapter leurs stratégies immobilières et l'aménagement de leurs espaces à une nouvelle donne. Le bureau est plus que jamais une vitrine, un catalyseur de confiance et un démonstrateur pour les clients. Il est nécessairement un exhausteur de la marque employeur pour capter de nouveaux talents.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.