Jeux olympiques en France : pour quoi faire ?

[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui: Jeux olympiques en France, pour quoi faire ?
(Crédits : Atos. Via Flickr CC License by.)

MISE AU POINT
Par Sandrine Lecalvez

Ce mardi 23 juin, la ville de Paris officialisera sa candidature à l'organisation des Jeux olympiques de 2024. Les ambitions de la maire, Anne Hidalgo, sont claires :

« Si Paris s'engage, ce sera pour gagner et uniquement pour cela ».

RETROVISEUR
Par Marc-Antoine de Poret

Paris se laisse prendre aux jeux
En 1900 et 1924, la ville de Paris accueille les Jeux olympiques. Elle retentera sa chance en 1992, 2008 et 2012, mais la capitale sera à chaque fois une candidate malchanceuse.

DEBAT
Pour en débattre, Danielle Simonnet, conseillère de Paris et secrétaire nationale du Parti de Gauche, Yohan Blondel, chercheur et spécialiste des relations internationales dans le sport, Armand de Rendinger expert international en sport et en olympisme.

_____

>>> Suivez 28 minutes sur le site de l'émission
sur
 Twitter @28minutes et sur Facebook

28 minutes

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 06/07/2015 à 10:12
Signaler
Aller, rebis-repetitas : mes propos ne doivent décidement pas être dans la ligne éditorial de la tribune... Comme toujours quand il s'agit de l'argent du contribuable rien n'est trop beau. Moi qui croyais naïvement que nous croulions sous la dette ...

à écrit le 03/07/2015 à 16:05
Signaler
Comme toujours quand il s'agit de l'argent du contribuable rien n'est trop beau. Moi qui croyais naïvement que nous croulions sous la dette ! Comme cela à Boston un habitant sur deux est opposé au projet JO. Ce sont vraiment de mauvais citoyens... ...

à écrit le 25/06/2015 à 11:42
Signaler
Les rétro commissions peut être ??? ou les réunions suivies d'un repas ??

à écrit le 25/06/2015 à 10:39
Signaler
On imagine les multiples inconvénients qu'un tel projet, de bilan financier très problématique, ferait subir aux français, en particulier parisiens : impôts locaux augmentés pour financer les créations, modifications et éventuelles suppressions ultér...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.