L’Armée française face aux hackers russes

 |   |  141  mots
REPLAY 28'. La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, la cyberguerre est déclarée ?

Trois lettres, un acronyme. LIO pour " Lutte Informatique Offensive ". La France, sous l'impulsion de sa ministre des Armées Florence Parly, entame son offensive dans la cyberguerre, après l'attaque de hackers russes contre la Marine. Une cyberattaque parmi la centaine dont font l'objet les armées françaises chaque année. Le plan du gouvernement met en avant trois points : " le renseignement, la neutralisation de systèmes de commandement adverse et la désorganisation de centres de propagande ". Mais n'est-ce pas trop tard pour faire face à la puissance numérique russe ? La cybersécurité est-elle le champ de bataille de notre siècle ?

Nous en parlons avec Nicolas Arpagian, expert en cybersécurité, Christine Dugoin-Clément, chercheure au think tank CAPE Europe et à Paris 1 Panthéon Sorbonne et François Delerue, chercheur en cyberdéfense et en droit international, IRSEM.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/02/2019 à 13:17 :
C'est a croire que les hackers russes sont plus performants que les hackers US , anglais ou chinois? C'est un publi-reportage?
a écrit le 28/01/2019 à 18:57 :
Jouant depuis des années sur des mmorpg (jeux en ligne avec des milliers de joueurs) internationaux dont beaucoup de Russes, je ne suis pas surpris du tout, on dirait que ces gens font du hacking dès la maternelle, pour eux c'est un sport comme un autre, ça sera dur, quand on voit qu'en sortie de 3 ème, même pas un élève sur 10 sait taper une ligne de code. Pour moi en 4ème on devrait pouvoir choisir: algèbre ou code informatique dit algèbre de Boole, équations booléennes etc.
et un petit programme au brevet pour assurer genre gifs animés, économiseur d'écrans , fonction automate sur un arduino, raspéry ou orange.
a écrit le 27/01/2019 à 19:37 :
Faut arrêter de fouiner l armée française hahahaha
Réponse de le 28/01/2019 à 10:41 :
Entre la propagande , la désinformation, et bien sur quand les coupables se font passer pour des victimes ( Armée Marines Nationale ), fallait pas fouiner chez les Russes comme ce fameux documentaire ( Vladivostok - Le nouveau Far West )

Vu la situation en France et les actes illégaux de l’armée de l’air ( dans la nuit ), ils sont mal placés...
a écrit le 27/01/2019 à 19:08 :
Un peu lourds les sujets sur 28 minutes en ce moment mais j'aurais quand même largement préféré regarder les hackers russes que celle de hier sur les fakes news, honnêtement je ne sais pas comment vous faites pour être autant à côté de la plaque, je développe pas parce que c'est pas le sujet mais vous les avez toutes mises à côté..
a écrit le 27/01/2019 à 16:40 :
Les Armées sous Windows, (sauf la gendarmerie, je précise) ! C'est risible.
a écrit le 27/01/2019 à 16:09 :
Quand on veut construire un nationalisme de niveau européen, il faut se créer un ennemie commun: le terrorisme et la Russie c'est ce qu'il y a de mieux en ce moment! Rien de mieux que de faire peur a sa propre population pour qu'elle se tienne tranquille!
a écrit le 27/01/2019 à 14:16 :
Les nouvelles formes de guerre tel que la guerre cybernetique sont un vrai risque pour la France, pour les institutions et l'infrastructure miitaire (Ministère, bases militaires, casernes, bases navales ou autre DGA). Oui c'est un risque grandissant dans notre monde ultra connecté à l'internet et aux réseaux sociaux. Le risque d'un "cyber Pearl Harbour" montre que la guerre même contre le terrorisme peut se faire à tous les niveaux ( air terre mer espace, et internet). Il faut nous y préparer et préparer notre defense national à la guerre contre des hackers etrangers. Le monde du darkweb est bien un des risques majeurs pour notre institution militaire, oui la cyberguerre est certainement à nos portes et nous devons nous y préparer !! L'armée française comme la gendarmerie doit gagner contre les hackers même français contre le darkweb qui ne devrait pas exister tant il est nefaste et dangereux pour notre monde. Les menaces sont très grandes comme prendre le contrôle de notre système energetique, prendre le contrôle des centrales nucléaires ou attaquer toute sorte d'infrastructure (gare port, aéroport, batiment administratif, site web de journaux). Aucun ordinateur de hackeur ou serveur pirate n'est totalement indétectable et notre cybersécurité nécessité une connaissance très profonde de l'internet, de ses raçines, de son evolution, de sa construction et ses dérives. Oui tout le monde peut faire de l'informatique mais notre connaissance des faces cachées du cyberespace doit aussi nous alerter des réelles menaces contre la démocratie. Vive notre cyber defense et vive l'armée française
a écrit le 27/01/2019 à 11:18 :
La deuxième partie d'émission contredit le titre avec les hackers russes (par exemple responsables de l'élection de Trump ...). Les puissants réseaux GAFA dont notamment Google et surtout Facebook pratiquent l'espionnage généralisé, en appui de la NSA ...
Même russes et chinois ont des hackers, mais où va t-on ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :