L'Europe face au terrorisme  : l'heure du chacun pour soi  ?

 |   |  151  mots
REPLAY 28'. La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, l'heure du chacun pour soi pour l'Europe face au terrorisme ?

À propos des 800 combattants de l'EI toujours retenus en Syrie, Donald Trump a placé l'Europe devant ses responsabilités : dans un tweet,  il l'appelle à "reprendre [ses] terroristes, sinon il les relâchera". L'Allemagne est pour, la Suède est contre, la France veut traiter le problème au cas par cas... Federica Mogherini, chef de la diplomatie de l'UE, a déclaré qu'il s'agirait d'une compétence qui relèverait de la souveraineté des États membres. Le chacun pour soi est, une nouvelle fois, la seule réponse européenne qui semble possible. L'Europe a-t-elle sa politique antiterroriste en main ? Dépend-elle des Américains ? Est-elle capable de proposer une position commune quant au retour de ses djihadistes ?

Pour en débattre, nous recevons Wassim Nasr, journaliste à France 24, spécialiste des mouvements djihadistes, Amélie Chelly, chercheure à l'EHESS, spécialiste de l'Islam, et Bertrand Badie, professeur de relations internationales à Sciences Po Paris.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/02/2019 à 18:51 :
Les "terroristes" ne sont qu'une création médiatique, dans une démocratie se ne sont que des malfaiteurs de droit commun!
a écrit le 25/02/2019 à 19:07 :
Pourquoi ce n’est pas un tribunal international commun qui ne juge pas ces «  terroristes »?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :