« Notre principe est de fidéliser nos clients par la valeur » Stephan Hadinger, AWS France

Pas question de bloquer les clients par la contrainte ! Pour Stephan Hadinger, le directeur technologie d'AWS France, la qualité de service doit faire la différence.

4 mn

(Crédits : DR)

Qu'en est-il d'AWS en ce qui concerne le blocage fournisseur, une situation dans laquelle le coût du changement de fournisseur est si élevé que le client est en fait coincé avec son fournisseur d'origine ?

Stephan Hadinger : AWS a été créé en 2006 sur un principe simple, mais révolutionnaire à l'époque, celui de fidéliser nos clients par la valeur, au lieu de les bloquer par la contrainte technique.  La notion de liberté est très prégnante dans notre culture. Nos clients possèdent leurs données, ils peuvent donc les récupérer à tout moment. Par ailleurs, les services que nous offrons incluent des outils pour faire migrer les données vers AWS ou en dehors. Nos clients peuvent créer une application dans le Cloud AWS, l'enrichir et la déplacer à tout moment.  Nous souhaitons offrir une grande liberté technologique et c'est pour cela que nous proposons aussi des solutions basées sur de l'open source et non sur un modèle de licence.

Pourquoi est-ce si important d'offrir cette liberté aux clients ?

S. H. : AWS est une entreprise centrée sur les besoins de ses clients et nous travaillons dans une confiance mutuelle avec eux. C'est ce qu'ils nous demandent et c'est donc ce que nous leur offrons. La réversibilité, dans l'informatique, est un sujet important et ne devrait pas être un sujet tabou. Au contraire, en parler permet de lever les doutes et d'entamer une collaboration plus sereine. Car quoi de plus naturel que d'être libre de ses choix et de ses évolutions. Rester avec un fournisseur doit reposer sur un choix fondé sur la valeur et non sur une contrainte vécue comme une expérience douloureuse. Anticiper la réversibilité, c'est rester avec son fournisseur pour de bonnes raisons.

Les clients ne peuvent-ils pas quand même se trouver face à des problèmes ? N'est-ce pas difficile de déplacer des bases de données vers un type d'environnement différent ? Cela peut impliquer de reformater les données...

S. H. : Un projet de migration fait évidemment partie d'une stratégie d'entreprise, et à ce titre, il est doté d'un planning. Envisager le pire scénario est souvent le meilleur moyen de l'éviter. Je suggère souvent deux pistes pour aider nos clients à rester maître de leurs choix quoi qu'il arrive : 1. Privilégiez des services open source dans le cloud, ce qui est un excellent moyen de garder les coudées franches. 2. Rédigez un cahier de réversibilité qui recense tous les services cloud utilisés, avec pour chacun une solution alternative et une estimation du temps et des coûts associés pour migrer d'AWS vers le centre informatique du client ou vers un autre prestataire. Avec cette approche, on supprime toute adhérence qui pourrait freiner la réversibilité et on a une vue lucide des opérations à réaliser. Par ailleurs, avec nos solutions, les changements sont minimes en ce qui concerne les codes ou le formatage des données.

Pourquoi pensez-vous que les clients continuent d'utiliser vos services ? Y a-t-il des enjeux spécifiques, des attentes de vos clients français concernant votre manière d'opérer notamment en termes d'environnement ?

S. H. : Chez AWS, nous travaillons selon quatre axes : l'agilité, la sécurité, la performance et le prix qui doit évidemment être compétitif. En outre, nous sommes à l'écoute de nos clients et nous prenons en compte leurs retours sur nos services et notre manière d'opérer, afin de répondre à leurs besoins et de nous adapter le cas échéant. Cette philosophie nous a permis non seulement de fidéliser nos clients mais aussi d'innover dans différents domaines, dont celui de l'environnement. Nos clients y sont de plus en plus sensibles. Par exemple, notre nouvelle gamme de processeurs Graviton utilise entre deux et trois fois moins d'électricité que l'ancienne, et nous faisons en sorte que nos produits soient également de plus en plus durables et équitables. Pas étonnant, d'ailleurs, qu'ils aient de plus en plus de succès !

Enfin, en ce qui concerne AWS, nous nous sommes engagés à consommer, pour nos centres de données, 100% d'énergies renouvelables pour la production d'électricité d'ici 2025. Mais l'électricité la plus verte est bien celle qui n'est pas consommée ! A cet égard, le serverless computing, qui consiste à laisser le fournisseur de services cloud fournir, gérer et dimensionner l'infrastructure nécessaire pour faire tourner les applications utilisées par les clients, nous permet d'ajuster au plus près leurs besoins en énergie, de faire diminuer leurs factures et de réduire l'empreinte carbone. Au-delà de nos propres efforts, de nombreuses entreprises choisissent aussi AWS pour développer des applications qui répondent aux enjeux environnementaux actuels. Nous sommes ravis de collaborer avec de nombreuses entreprises françaises sur ce sujet passionnant et essentiel.




4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.