Pas de chute des prix de l'immobilier en France, selon la Fnaim

Voilà un chiffre qui va beaucoup faire jaser, notamment ceux qui accusent les professionnels de l'immoblier de nier la chute des prix de l'immobilier en France. La Fnaim, Fédération nationale de l'immobilier annonce ce lundi soir qu'"au cours du mois d'avril 2009, les prix des logements anciens ont enregistré une hausse de +3.0%, contraignant ainsi le recul des prix observé depuis près d'un an maintenant (-6.4% en moyenne annuelle)."  Sans doute consciente de la polémique que ce chiffre peut générer, la Fnaim s'empresse d'ajouter que "toutefois, cette évolution mérite d'être interprétée avec prudence et ne doit pas venir cacher la réalité d'un marché orienté à la baisse. En effet, les transactions réalisées au cours du mois d'avril 2009 ont été négociées à un prix inférieur de 7,4% par rapport à celles réalisées en avril 2008, soit un an auparavant. Et cela, tant sur le marché des appartements (-7.0%) que sur celui des maisons (-7.9%)."  En tout cas, l'association des professionnels de l'immobilier en tire tout de même une conclusion : "le mois d'avril semble donc confirmer que le marché ne connaîtra pas, en 2009, sur fond de récession, de chute brutale des prix. Et qu'à l'inverse il peut poursuivre, au gré de baisses et de hausses mensuelles alternées, son ajustement afin d'assurer la compatibilité entre la solvabilité des ménages et les prétentions des vendeurs, aujourd'hui observées à la baisse en agence." (Retrouvez l'Observatoire des marchés de l'ancien de la Fnaim).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.