Standard and Poor's dégrade à son tour la dette de la Grèce

 |   |  340  mots
Copyright Reuters

Une semaine après le sommet européen des chefs d'Etat sur le sauvetage de la Grèce, l'agence de notation Standard and Poor's a rendu son verdict. Ses analystes ont décidé d'abaisser de deux crans la note de la dette d'Athènes, de CCC à CC, avec perspective négative. Le pays n'est désormais plus qu'à deux crans du D, symbole du défaut. Un peu plus tôt cette semaine, Moody's avait déjà dégradé sa propre évaluation du profil de risque du pays, à deux échelons du défaut également.

Pour Standard and Poor's, le nouveau plan d'aide à la Grèce de près de 160 milliards d'euros, sur lequel les dirigeants européens se sont entendus le 21 juillet, « équivaut à un défaut partiel » de paiement et se traduira « probablement par des pertes pour les créanciers privés ». En effet, ces derniers ont été mis à contribution, pour l'équivalent de 50 milliards d'euros d'ici à 2014, via des échanges de dette ou reconduction des créances arrivées à échéance. Selon l'Institut international de la finance, qui a négocié cette participation, la perte pour les établissements financiers représenterait 21 %. Les négociations entre Athènes et l'industrie financière, pour l'échange de dette, débuteront d'ailleurs ce jeudi. Le classement en défaut devrait intervenir au moment de l'échange, probablement en septembre selon l'agence.

En revanche, Standard and Poor's a précisé que les rachats de dette grecque sur le marché secondaire ne sont pas considérés comme un défaut sélectif, dans la mesure où ils seront faits sur la base du volontariat. « De notre point de vue, la probabilité d'un défaut futur sur les obligations nouvellement émises devrait vraisemblablement restée élevée », a précisé l'agence. Et d'ajouter que la note d'Athènes devrait demeurer dans le bas de la catégorie spéculative, compte tenu d'endettement tout juste inférieur à 130 % du PIB à fin 2011 et de perspectives de croissance encore incertaines, même après application de ce nouveau plan.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :