Elodys réinvente la baguette fraîche en distributeur automatique

En Meuse, la start-up Elodys met l’informatique et la robotique au service du pain artisanal. Point de cuisson amovible, le Compagnon du boulanger distribue des baguettes fraîches dans des secteurs dépourvus de points de vente. Coup de projecteur alors que du 12 au 18 mai 2014, se déroule la Fête du Pain.

2 mn

Le Compagnon du boulanger (CTB) a une capacité de 120 baguettes © Elodys
Le Compagnon du boulanger (CTB) a une capacité de 120 baguettes © Elodys (Crédits : Elodys)

L'amour du pain frais a fait naître en Lorraine une alliance inédite entre industriels de la mécanique et fédérations de boulangers. Fondée par des spécialistes de la tôlerie, de l'usinage et du traitement de surfaces, la société Elodys a choisi de contrer la régression du pain artisanal en concevant, avec l'aide de dix artisans, un terminal de cuisson et de distribution de baguettes. « Nous avons expliqué aux boulangers que s'ils ne faisaient rien, les consommateurs s'habitueraient irrémédiablement au pain industriel acheté en grande distribution. Ils nous ont suivis et ont mis toute leur expérience au service de notre fournil automatique », explique Jean-Pierre Ferrante, PDG de la SAS Elodys basée en Meuse et dirigeant de trois entreprises de mécanique en Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges.

Une baguette fraîche et croustillante en cinq secondes

Conçu par des ingénieurs, informaticiens, les techniciens spécialistes des petites et moyennes séries, le Compagnon du boulanger (CTB) se présente sous la forme d'un terminal de plus d'une tonne pour une capacité de 120 baguettes. La recherche-développement a mobilisé 1,5 million d'euros pour mettre au point une machine intégrant chambre froide et point de cuisson, capable de délivrer une baguette fraîche et croustillante en cinq secondes et acceptant tous les moyens de paiement.

Le CDB anticipe les horaires de pointe

Programmé pour livrer chaque jour un nombre de pains donné, le CDB anticipe les horaires de pointe. Des pauses déjeuner aux heures de sortie des boîtes de nuit, la machine calque sa production sur les habitudes de consommation locales, informe à distance de ses ventes et prévient le boulanger avant la rupture de stock. Au-delà du seuil de rentabilité de 60 baguettes par jour, le CDB, fourni en vente ou en location, apporte au boulanger un complément de revenu tout en lui permettant de poursuivre ses ventes 24 h sur 24 dans des secteurs délaissés.

Six machines assemblées par semaine

Le village de Void-Vacon a accueilli avec enthousiasme l'implantation d'Elodys en hébergeant les 15 premiers salariés dans l'ancienne gare de marchandises. La société y assemble aujourd'hui six machines par semaine, les pièces étant préparées dans les usines partenaires. Elle engagera cet été la construction d'un site de 2 000 mètres carrés pour porter sa capacité à un millier de machines. Ce nouvel investissement d'un million d'euro doit générer 50 emplois à moyen terme.

15 modèles en fonctionnement en Lorraine

Deux années de mise au point ont permis d'optimiser les performances techniques du CTB, dont 15 modèles fonctionnent aujourd'hui en Lorraine. Elodys organise à présent un réseau de distribution national tout en posant ses premiers jalons dans les pays limitrophes. A terme, l'entreprise compte exporte 60 % de sa production pour faire valoir à la fois le savoir-faire français et la « french baguette » en Europe et au grand export.

 

2 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 01/06/2014 à 12:51
Signaler
c'est les boulangers qui vont pas aimer du tout cette innovation technologique , ils subissent déjà l'assaut des grandes surfaces et a présent on leur met dans les pattes cette technologie qui travaille 24H sur 24 .. après on va geindre sur le petit ...

à écrit le 13/05/2014 à 9:05
Signaler
Très bonne initiative !....

à écrit le 12/05/2014 à 22:01
Signaler
c'est en Moselle et non en Meuse !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.