Cosmétiques : Caudalie va fructifier au Brésil avec ses pépins de raisins

 |   |  488  mots
La société consent de lourds investissements dans la recherche afin de se diversifier et développer de nouveaux produits « en vogue », comme le sérum anti-tâches, Vinoperfect, qui atténue les tâches de vieillesse, de rousseur, etc. © Caudalie
La société consent de lourds investissements dans la recherche afin de se diversifier et développer de nouveaux produits « en vogue », comme le sérum anti-tâches, Vinoperfect, qui atténue les tâches de vieillesse, de rousseur, etc. © Caudalie (Crédits : Caudalie)
Cela fait près de 20 ans que cette marque bordelaise a fait, avant l'heure, la révolution « verte » dans le marché très concurrentiel des cosmétiques, en misant les « pouvoirs » anti-âge exceptionnels de la vigne pour la peau. Aujourd'hui encore, elle est toujours à la pointe de l'innovation dans un marché qui ne connaît pas la crise : en 2012, la PME a enregistré une croissance de 12%. Déjà présente en Europe, aux Etats-Unis, en Asie, Caudalie s'installe désormais au Brésil.

Nous sommes en 1993. Mathilde Thomas, fille du couple Cathiard, propriétaire du célèbre grand cru classé bordelais, le château Smith Haut-Lafitte, et son mari, Bertrand Thomas font une rencontre qui va bouleverser leur vie. Lors des vendanges au château familial, le professeur Joseph Vercauteren, directeur du laboratoire de chimie des substances naturelles à la faculté de pharmacie de Bordeaux, explique au jeune couple que les pépins de raisin contiennent des polyphénols, des molécules naturelles « 1 000 fois plus efficaces que la vitamine E » contre le vieillissement de la peau. Mais, pour les « exploiter », il faut stabiliser ces polyphénols. Et, le professeur Joseph Vercauteren vient tout juste de trouver la « bonne formule ».
Avant que les géants de la cosmétique ne s?en emparent, le jeune couple, fraîchement sorti d?écoles de commerce (Sup de Co Nice et l?Essec), s?empresse de négocier une licence d?exclusivité auprès du partenaire industriel de l?Université, la société Berkem en Dordogne, expert en chimie de l'extraction végétale et donc des précieux polyphénols. Ainsi, naît Caudalie en 1995 avec trois produits : la crème antirides, hydratante à base de pépins de raisins et les compléments alimentaires.

Une croissance à deux chiffres et 11 000 points de vente dans le monde

Aujourd?hui, les 50 références de la marque sont distribuées dans 5 000 pharmacies en France, dans 300 magasins Sephora aux Etats-Unis. Sans compter, la Chine, l?Italie, l?Angleterre, l?Allemagne? Au total, Mathilde et Bertrand Thomas comptent de 11 000 points de vente dans le monde. L?entreprise, détenue à 100% par le couple quarantenaire, affiche 120 millions d?euros de chiffre d?affaires et emploie 500 personnes. Un succès qui s?explique par de lourds investissements dans la recherche et leur capacité à développer de nouveaux produits « en vogue », comme le sérum anti-tâches, Vinoperfect, qui atténue les tâches de vieillesse, de rousseur? et séduit beaucoup les Asiatiques.

Numéro un de l?antiride en France

Leur business ne connaît pas la crise. En 2012, Caudalie a enregistré une croissance de 12%. Et, aujourd?hui encore, la marque est en pleine expansion. Mathilde et Bertrand Thomas créent leurs propres boutiques à l?étranger. Ils viennent d?en ouvrir deux à New York en deux mois et s?apprêtent à en lancer cinq autres dans l?année aux Etats-Unis et en Asie. Sans oublier le Brésil, un nouveau marché auquel s?attaque Caudalie, qui a récemment inauguré son premier magasin. Aujourd?hui, 50% du chiffre d?affaires de la PME est réalisé à l?export.
Pour autant, si le couple vit désormais à New York pour développer le marché américain, il n?en oublie pas l?Hexagone, où il est numéro un de l?antirides et emploie 300 salariés. « En France, nous recrutons deux personnes par mois, des animatrices, des commerciaux, etc. », rappelle Mathilde Thomas.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/04/2013 à 6:33 :
Bravo les Thomas pour votre succès! Enfin une excellente histoire! Merci a la tribune pour cet article.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :