Fallot, la dernière grande moutarderie familiale bourguignonne, investit 4 millions d'euros

 |  | 877 mots
(Crédits : Amandine Ibled)
Après trois ans de travaux, la moutarderie Fallot s’installe enfin dans ses nouveaux locaux administratifs et bénéficie d’un nouvel espace de stockage. Le dernier moutardier indépendant de Bourgogne double ainsi la surface de son site, au cœur du centre historique de Beaune. Le petit-fils d’Edmont Fallot, Marc Désarménien, continue sa progression, tout en affirmant sa volonté de revenir sur un produit 100% bourguignon.

« La recette n'a pas changé depuis le départ de mon grand-père ! » affirme fièrement Marc Désarménien, directeur général de Fallot. Aux commandes depuis 1994 de la dernière grande moutarderie familiale de Bourgogne, le petit-fils d'Edmont Fallot ne cesse de moderniser l'entreprise tout en préservant l'essentiel : l'écrasement lent des graines à la meule de pierre. La Fabrique de la rue du Faubourg Bretonnière à Beaune, produit de la moutarde depuis 1840. Après trois propriétaires, messieurs Bouley, Jacob et Château, Edmond Fallot reprend l'entreprise en 1928. C'est la troisième génération qui se succède pour la famille Fallot.

À l'occasion des 180 ans de la célèbre moutarderie familiale, l'entreprise, qui emploie 22 salariés et a réalisé 9 millions de chiffres d'affaire en 2019, vient de boucler un programme d'investissement de 4 millions d'euros sur trois ans.

« Nous manquions de place et l'opportunité de racheter le terrain voisin s'est présentée. Nous avons désormais deux accès bien séparés. Côté rue du Faubourg Bretonnière - l'entrée...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/09/2020 à 10:25 :
Culture facile à faire en permaculture la moutarde.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :