Made in Jura défend son Comté

Made in Jura est devenue une marque connue et exportée à l’internationale. Portée par des entrepreneurs qui ont en commun le sentiment d’appartenance à ce territoire, l’association compte désormais 350 membres, tous fidèles malgré la crise.
« Made in Jura est une marque collective représentant le plus grand réseau économique d'entrepreneurs jurassiens. À ma connaissance, il n'existe pas d'équivalent en France », souligne son président Olivier Morin
« Made in Jura est une marque collective représentant le plus grand réseau économique d'entrepreneurs jurassiens. À ma connaissance, il n'existe pas d'équivalent en France », souligne son président Olivier Morin (Crédits : Made in Jura)

2020 aurait pu être une année de forte baisse d'adhésions pour Made in Jura car la communication est souvent le premier budget qui trinque. A contrario, l'association a enregistré 45 nouveaux membres. Une augmentation record par rapport aux autres années alors que beaucoup d'évènements ont été annulés...

Quel est donc le secret du Made in Jura ? Même si tous les membres ont été affectés - plus ou moins en fonction de leur secteur d'activité - par cette crise, ils ont pu bénéficier d'une écoute et d'un soutien. « En cette période difficile, les membres y ont trouvé un refuge. Même si nous n'avons pas pu nous rencontrer physiquement, nous avons beaucoup échangé entre nous, en visioconférence ou par téléphone. Le fait de pouvoir se dire franchement les choses et de partager nos bonnes pratiques entre chefs d'entreprises a été salvateur », reconnait Olivier Morin, président de Made in Jura.

Un pot commun entre entrepreneurs

« Made in Jura est une marque collective représentant le plus grand réseau économique d'entrepreneurs jurassiens. À ma connaissance, il n'existe pas d'équivalent en France », souligne Olivier Morin. Les membres doivent être installés sur le territoire et signer une charte d'adhésion. Leurs produits ou services doivent être de qualité « Nous n'accepterons pas d'estampiller un produit non qualitatif. C'est une valeur importante et qui nous permet de rester crédible auprès du consommateur », précise Marine Couturier, chargée de développement au sein de l'association. Les membres doivent également être exemplaires en terme d'éthique vis-à-vis de leurs salariés, de leurs fournisseurs, et de leurs clients.

La notion de convivialité et surtout le sentiment d'appartenance au territoire sont primordiaux. « Les salariés qui ont des tenues professionnelles estampillées Made in Jura se sentent rassurés par rapport aux ambitions de l'entreprise. Il est important de montrer que les membres n'ont pas de velléités de délocalisation. Tous ont cette volonté d'ancrage territorial et l'envie de faire travailler les entreprises locales pour garantir les emplois du territoire », poursuit Marine Couturier.

Au départ, Made in Jura a été créé par le Conseil Général en 2003. Depuis 2016, avec l'arrivée de la loi Nôtre, une scission des activités de la marque s'est opérée. La partie économique du concept est portée par des entrepreneurs locaux sous forme d'association. Chacun verse une cotisation annuelle. Le volet populaire (sport, culture, tourisme, relations avec la population...) demeure, quant à lui, une compétence du département.

L'association propose à ses adhérents l'utilisation exclusive du logo d'identification, mais aussi leur mise en réseau dans le cadre d'événements et espaces dédiés, et la valorisation sur les supports de référencement et de communication. « J'aime l'image du pot commun. C'est une aventure économique dans le sens où il existe une approche de mutualisation, de partage, d'échange qui va au-delà de tout ce qu'on aurait pu imaginer au départ. Cette dynamique est portée par les adhérents qui s'y retrouvent », explique Olivier Morin.

Olivier Thouret, fondateur des Meubles Thouret

Un réseau d'ultra-proximité à l'échelle d'un territoire précis

La loi Nôtre ayant donné la compétence économique à la région, l'association Made in Jura s'est tourné vers l'institutionnel pour créer du lien entre les acteurs économiques locaux. « Nous avons organisé des soirées pour créer un réseau d'ultra-proximité à l'échelle d'un territoire précis, en contactant les présidents de communautés de communes et de communautés d'agglomération et en leur proposant d'inviter tous les acteurs économiques, qu'ils soient charpentier, artisan, coiffeur, huissier, etc. afin que chacun se connaisse et sache qui fait quoi ? », précise Olivier Morin.

L'association Made in Jura multiplie également les visites d'entreprises, workshop, business speed-dating, etc. Des moments de rencontres qui permettent à des TPE et PME d'échanger des bonnes pratiques et des conseils en stratégie pour viser loin. « En participant à une manifestation Made in Jura, j'ai pu récolter le ressenti des autres membres sur mon nouveaux produits. C'est eux qui m'ont conseillé de postuler au salon Maison & Objets à Paris qui m'a permis de décrocher des clients internationaux sur le marché du luxe », se souvient Olivier Thouret, fondateur des meubles Thouret. Son entreprise nichée au cœur de la forêt de Chaux livre désormais en Grèce, à New York et Dubay. L'entrepreneur jurassien enregistre même un chiffre d'affaire de + 15% en 2020.

La fin d'année sera consacrée à un marché de Noël entre membres. Chacun peut proposer une offre commerciale aux autres membres. De nouveaux évènements devraient se développer sous forme digitale, avec des temps d'échanges en webinaires plus fréquents.

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.