Usine du futur : Reine de Dijon investit plus de deux millions d’euros

 |  | 753 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : Reine de Dijon)
Le troisième fabricant de moutarde en France, qui fêtait ses 180 ans en 2020, fait partie de ces entreprises qui se réinventent en temps de crise. Reine de Dijon située à Fleurey-sur-Ouche (21) sort une nouvelle gamme plus engagée, et poursuit également ses investissements pour évoluer vers une entreprise 4.0.

« Nous avions démarré un plan d'investissement de deux millions d'euros pour moderniser notre système de production dès 2019. Avec la crise, les délais de livraison et d'installation qui prenaient du retard, nous avons hésité à tout arrêter. Finalement, nous avons décidé de poursuivre ces investissements qui nous permettrons de nous rapprocher de ce qu'on appelle une usine du futur, avec une mise en démarrage prévue courant 2022 », explique Luc Vandermaesen, directeur de Reine de Dijon. Ces travaux seront complétés par un autre investissement de 250.000 euros pour augmenter la taille des bureaux du personnel de production. « Nos machines sont équipées de capteurs de remontées d'informations. Nous en rajoutons progressivement. Aussi, nous avons besoin d'étoffer nos équipes de management de la production afin d'optimiser la gestion de toutes ces données, pilotées de plus en plus...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :