Ses pions placés en Asie, la start up rennaise Capptain vise de nouveaux horizons

 |   |  409  mots
La start up fournit un savoir-faire qui permet d'adapter les stratégies de marketing mobile, de marketing direct et de développer leur marketing conversationnel en fonction du profil des clients. ©DR
La start up fournit un savoir-faire qui permet d'adapter les stratégies de marketing mobile, de marketing direct et de développer leur marketing conversationnel en fonction du profil des clients. ©DR (Crédits : dr)
En septembre dernier, les ICT Awards 2012 de Singapour ont récompensé cette start-up d'origine rennaise, marque commerciale d'Ubikod, pour son «fort potentiel de développement et de réussite en Asie». Spécialisée dans l'analyse comportementale sur les applications mobiles et web, la société ne fait pas mentir sa récompense : Singapour et Moscou sont ses têtes de pont à l'étranger.

Déjà installé depuis janvier 2012 à Shanghai, avec l'aide du réseau Bretagne International, l'éditeur de logiciel Capptain ouvre cet automne sa première filiale à Singapour. Celle-ci sera chargée du développement commercial sur l'ensemble des pays de la zone Asie-Pacifique. «L'Asie est devenue une zone prioritaire d'un point de vue commercial», confirme Laurent Lathieyre, dirigeant et cofondateur d'Ubikod à Rennes en 2008, maison-mère de Capptain. La marque fournit aux développeurs et éditeurs d'applications mobiles et web, une solution logicielle permettant d'analyser les comportements des utilisateurs. Elle entend bien tirer partie de la forte croissance mondiale des applications mobiles dont le marché va passer de 7,08 milliards d'euros en 2011 à 29,9 milliards d'ici à 2015.
Pour Capptain, l'Asie est désormais un continent clé, tout comme l'Europe, et à terme, les Etats-Unis. Outre la France, la start up se développe aussi en Russie. Suite à sa récente levée de fonds de 1,2 million d'euros réalisée auprès du fonds d'investissement russe Runa Capital, Capptain a ouvert en août un bureau commercial à Moscou. «Le marché international représente actuellement 10-15% de notre chiffre d'affaires, estime Laurent Lathieyre. D'ici à juin 2013, sa part devrait grimper à 30% grâce à l'Asie et la Russie, puis à 40 % en décembre 2013 pour un chiffre d'affaires supérieur à un million d'euros.»
La solution logicielle Capptain est fondée sur une plate-forme dans le nuage informatique de services SaaS (Software as a Service), compatible avec tous les systèmes d'exploitation (iOS, Android, HTML5, Blackberry, etc.) ou appareils (smartphones, tablettes, ordinateurs, TV connectées).

Adapter les stratégies marketing en fonction des profils des clients

En échange d'un abonnement mensuel, la start up fournit un savoir-faire qui permet à ses clients d'adapter leur stratégie de marketing mobile, de marketing direct et de développer leur marketing conversationnel en fonction du profil de leurs utilisateurs. «Capptain aide à renforcer les relations avec les consommateurs», souligne Laurent Lathieyre. Sa société collabore principalement avec les secteurs des médias, de la distribution, du e-commerce ainsi que des jeux vidéo et pour mobiles. Elle revendique 300 clients dont une trentaine de grands comptes (TF1, Accor, Microsoft Live Messenger, etc.).
La distribution du produit Capptain passe aussi par le travail en direct avec des constructeurs de terminaux (Samsung en Russie) et des opérateurs télécoms (Singtel en Asie). En mai dernier, Capptain a délocalisé son siège à Paris, mais conserve à Rennes ses équipes de R&D : soit 50 % de son effectif total de 15 personnes.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :