Budget 2021 : la Bretagne augmente les crédits du développement économique

Dans un contexte économique et social incertain, le Conseil régional de Bretagne a adopté le 18 décembre son 6e et dernier budget de la mandature. En hausse de 4,3 % sur un an, cette enveloppe de 1,675 milliard d’euros vise à maintenir le cap de la relance à court terme et accélérer la transition du territoire. La collectivité plaide pour une mobilisation des crédits maximum. La part de l’investissement public représente 40,5 % du budget total.
Sur un budget de 1,675 milliard d'euros, en hausse de 4,3 %, la part de l'investissement public représente 40,5 %.
Sur un budget de 1,675 milliard d'euros, en hausse de 4,3 %, la part de l'investissement public représente 40,5 %. (Crédits : CR de Bretagne)

« Faire face à la crise et investir pour l'avenir » : pour son dernier budget de la mandature 2015-2021, la Région Bretagne affiche une double préoccupation. La collectivité veut continuer de répondre aux urgences immédiates liées à la crise sanitaire, économique et sociale et, sur la durée, préparer le financement des transitions.

Votée les 17 et 18 décembre derniers en session plénière, l'enveloppe globale pour 2021 est la plus importante de la Région. Elle s'élève à 1,675 milliard d'euros, en hausse de 4,3 % par rapport à 2020. Sur ce montant, plus de 680 millions d'euros seront accordés à l'investissement avec comme priorité, l'aide aux entreprises, à l'emploi et à la formation des jeunes.

Les crédits consacrés au développement économique (plus de 200 millions d'euros, entreprises et emploi) vont ainsi augmenter de 31,5 millions d'euros (+ 39 %) et ceux de la formation professionnelle de 27,1 millions d'euros (+ 18 %). Dans cette optique, deux fonds d'investissement en faveur des entreprises vont être accompagnés.

Epopée, fondé par Ronan le Moal (ex-Arkéa) et Charles Cabillic pour accélérer la décentralisation sera abondé à hauteur de 10 millions d'euros. Dédié au soutien des grosses PME bretonnes en capacité de passer au statut d'ETI, Breizh Rebond recevra 20 millions d'euros. En cours de constitution, ce fonds piloté par la Région espère atteindre 60 à 100 millions d'euros. Parallèlement, 3.700 places supplémentaires de formation seront proposées aux 16-30 ans pour se qualifier. Elles seront financées par la Région en lien avec le plan de relance national. Le poste éducation-formation représente un total de 693 M€ soit 41,6 % du budget.

En 2020, l'impact de la crise du Covid-19 a représenté un montant de 100 M€, il sera sensiblement équivalent sur le budget 2021.

Soutien au tourisme, à la culture, au monde associatif

« Depuis mars, la Région s'est pleinement investie pour répondre aux urgences liées à la crise sanitaire et économique. Cet effort sera poursuivi et amplifié en 2021. La collectivité a fait le choix de mobiliser des crédits à la limite de ses capacités tout en gardant un budget à l'équilibre et en limitant la dette (1,37 milliard d'euros au 1er janvier) » a fait valoir le Conseil régional qui signale que la part importante accordée à l'investissement fait de la Région le premier donneur d'ordres public du territoire.

La relance bretonne en faveur de l'emploi, de la formation, du lien social et des services publics prévoit aussi de porter une attention particulière aux secteurs très fragilisés du tourisme, de la culture, du monde associatif et de la jeunesse.

Les crédits dédiés à la création et à la vie culturelle progresseront cette année de 3,4 millions d'euros tandis que les acteurs associatifs, tous secteurs confondus, bénéficieront du Pass asso, un fonds de 2 millions d'euros qui complétera les dispositifs de l'État. La Région abonde aussi ses aides en faveur de la jeunesse à hauteur de 2 millions d'euros.

Développement économique et critères Breizh Cop

Engagée dans une stratégie visant à favoriser la transition écologique et à tendre vers la neutralité carbone, la Région Bretagne estime en parallèle que la crise du Covid-19 conforte ses choix vers plus de « sobriété, de proximité et de solidarité ».

Le budget 2021 devra permettre d'accélérer la mise en œuvre des six grands engagements du projet Breizh Cop. Celui-ci est notamment axé sur le bien-manger pour tous, les stratégies énergétique et climatique, les mobilités solidaires et décarbonées, les stratégies numériques responsables, la préservation et la valorisation de la biodiversité et de la ressource ainsi que la cohésion des territoires. « En matière de développement économique, chaque projet est et sera jugé à l'aune de l'intégration de ces six critères » a indiqué Loïg Chesnais-Girard.

Le président de la Région Bretagne souhaite par exemple aller plus vite dans certains domaines comme celui de l'hydrogène, filière dans laquelle la collectivité a beaucoup investi ainsi que dans le déploiement des énergies marines renouvelables (appel d'offres éolien flottant en Bretagne Sud). La Région appuiera aussi les projets collaboratifs en matière d'innovation alimentaire et, en matière de transition et de réduction des émissions de CO2, elle prévoit de financer l'entretien de son patrimoine et la rénovation du bâti (mises et normes et isolation des bâtiments, installation d'ombrières solaires...) et la structuration du SARE (accompagnement à la rénovation énergétique), un nouveau service public régional pour tous.

Dans le cadre de la mise en œuvre des fonds européens sur la période 2021-2027 (50 €), le Conseil régional n'exclut pas d'activer le nouveau dispositif ReactEU « en faveur des transitions, du développement numérique ou de la relance économique ».

A l'image de la majorité hétéroclite (des communistes aux marcheurs) du Conseil régional, les élus bretons ont réagi à ce budget dit « de combat » de façon mitigée : les uns le jugeant « ambitieux », les autres « sans souffle » et « brouillon ».

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 07/01/2021 à 14:48
Signaler
Etonnant que des bonnets rouges vivent à crédit sur le dos du reste de la France...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.