Cybersécurité : WaToo traque les détournements de données sensibles

WaToo démarre la commercialisation de WaTrack, un traceur invisible qui identifie l'origine des fuites de documents au sein des entreprises. Une levée de fonds est prévue à la fin 2019.
(Crédits : iStock)

Dissuader pour protéger les données sensibles des entreprises : c'est l'affaire de WaToo. Essaimage de la recherche en cybersécurité de l'incubateur IMT Atlantique à Brest, la startup finistérienne valorise plusieurs brevets déposés par l'école et prépare la commercialisation d'un premier produit baptisé WaTrack. Visant à lutter contre le détournement ou la falsification des dossiers sensibles (images, documents, fichiers PDF) par les utilisateurs autorisés, collaborateurs ou sous-traitants d'une entreprise, ce traceur invisible identifie l'origine de la fuite. « 75 % des violations viennent de l'intérieur des entreprises », assure Javier Franco- Contreras, président de WaToo. « Cette solution unique protège les fichiers en dissimulant des traceurs par tatouage.

Elle réduit de 90 % les fuites de données sensibles », précise Javier Franco- Contreras, président de WaToo, titulaire d'un doctorat sur la protection des bases de données par tatouage. Cofondée en juillet 2018 avec Gouenou Coatrieux, professeur à l'IMT Atlantique, la startup vise en priorité les marchés de la donnée de l'industrie (automobile, énergie, aéronautique.), des secteurs pharmaceutiques et des biotechnologies. Elle développe également WaTwall, une solution intégrée au système d'information qui trace les fichiers dans l'activité quotidienne de l'entreprise.

Accroître l'activité commerciale

Accompagné au sein du Village by CA Finistère, WaToo compte appuyer la commercialisation de WaTrack, dont le prix actuel de mise en place s'élève à 3.000 euros la première année (1500 euros ensuite), par une levée de fonds de 500.000 à 800.000 euros fin 2019-début 2020. Objectif : accroître l'activité commerciale, renforcer le pôle technique et préparer la commercialisation de WaTwall à horizon 2 020. « Pour aborder cette levée de fonds, nous devons au préalable construire une base d'une dizaine de clients d'ici à la fin de l'année », indique Javier Franco- Contreras.

« Nous venons de signer un contrat avec un groupe de l'énergie et sommes sollicités par une administration. L'ouverture prochaine aux marchés européens et américains passe par la validation de la stratégie en France. » WaToo, qui compte quatre personnes, a généré son premier chiffre d'affaires en 2018 et envisage de doubler ses effectifs dans l'année. En mars, elle a reçu le Prix In Extenso-Deloitte, lors de l'événement des startups Start West à Rennes. Elle est déjà suivie par l'association Finistère Angels.

EN CHIFFRES

25.000 euros. Le chiffre d'affaire 2018.

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.