Cybersécurité : WaToo traque les détournements de données sensibles

 |   |  396  mots
(Crédits : iStock)
WaToo démarre la commercialisation de WaTrack, un traceur invisible qui identifie l'origine des fuites de documents au sein des entreprises. Une levée de fonds est prévue à la fin 2019.

Dissuader pour protéger les données sensibles des entreprises : c'est l'affaire de WaToo. Essaimage de la recherche en cybersécurité de l'incubateur IMT Atlantique à Brest, la startup finistérienne valorise plusieurs brevets déposés par l'école et prépare la commercialisation d'un premier produit baptisé WaTrack. Visant à lutter contre le détournement ou la falsification des dossiers sensibles (images, documents, fichiers PDF) par les utilisateurs autorisés, collaborateurs ou sous-traitants d'une entreprise, ce traceur invisible identifie l'origine de la fuite. « 75 % des violations viennent de l'intérieur des entreprises », assure Javier Franco- Contreras, président de WaToo. « Cette solution unique protège les fichiers en dissimulant des traceurs par tatouage.

Elle réduit de 90 % les fuites de données sensibles », précise Javier Franco- Contreras, président de WaToo, titulaire d'un doctorat sur la protection des bases de données par tatouage. Cofondée en juillet 2018 avec Gouenou Coatrieux, professeur à l'IMT Atlantique, la startup vise en priorité les marchés de la donnée de l'industrie (automobile, énergie, aéronautique.), des secteurs pharmaceutiques et des biotechnologies....

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :