Fibre optique : la Bretagne vraiment couverte à 100 % en 2026 ?

 |  | 983 mots
Lecture 5 min.
La Bretagne possède un taux de couverture fibre régional de 33 %, et affiche l'une des plus faibles évolutions du taux de couverture par an.
La Bretagne possède un taux de couverture fibre régional de 33 %, et affiche l'une des plus faibles évolutions du taux de couverture par an. (Crédits : ZoneADSL)
La Bretagne est en retard sur l’Internet à très haut débit. Selon le dernier baromètre du site ZoneADSL, un tiers du territoire est pour le moment éligible à la fibre. Or, le Conseil régional maintient sa prévision de couverture de 100 % en 2026. Quant à la 4G, la région affiche un bon déploiement mais un débit inférieur à la moyenne nationale.

Le gouvernement espère amoindrir la fracture territoriale grâce au déploiement de l'Internet à très haut débit et de la 4G, demain de la 5G. Outre le taux de couverture du territoire, la qualité de la prestation offerte par les opérateurs est aussi à prendre en compte. Dans les domaines de la fibre et de la 4G, la Bretagne semble pour le moment loin du compte.

Selon le dernier baromètre du site de comparaison d'offres numériques ZoneADSL sur l'état des lieux de la couverture 4G et du déploiement de la fibre, la Bretagne se classe 12e, soit avant-dernière devant la Bourgogne-Franche-Comté, au classement de la fibre et 6e au classement 4G des régions. A l'heure du télétravail, l'accès à un Internet à très haut débit n'est plus une option.

Le Finistère couvert à 34 %, l'Ille-et-Vilaine à 42 %

« En 2020, les 3,3 millions d'habitants sont encore loin de profiter d'un bon accès Internet sur le fixe, s'étonne ZoneADSL, la région possède un taux de couverture fibre régional de 33 %, et affiche l'une des plus faibles évolutions du taux de couverture par an, + 4 % contre +8 % en moyenne pour les régions. Seulement 52 % des logements fibrés ont accès...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/11/2020 à 22:21 :
Chez -moi en Sarthe région, communes départements ont financé le plus lourd, les NRA, et la fibre qui l'anime, je suis en attente de 150m de fibre depuis même 10 ans (free avait raccordé l'ancien repartiteur du coup pas de degroupement.
Donc c'est tout l'ouest qui souffre, trop fainéants les mec d'Orange, la peur de gagner sans doute.
a écrit le 16/11/2020 à 10:01 :
Voila ce qui se passe quand un état confie aux régions le développement d'une infrastructure nationale et que l'ancien opérateur public vend ses équipements en France pour investir à l'étranger.
a écrit le 16/11/2020 à 4:17 :
L'internet en France, c'est comme Flamanville, reporte aux calendes romaines, ou grecques, c'est selon: 6ieme puissance, avez-vous dit ?
a écrit le 15/11/2020 à 17:01 :
La Bretagne était dans le dernier quart des régions en matière de raccordement fibre & 4G, mais elle a réussi à perdre encore 4 places en 5 ans. Un peu de patience et elle sera la dernière.
De toute façon, la Bretagne ne peut pas être en tête dans tous les domaines. Elle a le record du nombre de groupes, comités, conseils et autres assemblées de "responsables" chargés de superviser, coordonner, discuter l'implantation de la fibre. Quatre ving dix huit instances communales, intercommunales, départementales, régionales sont "réunies" pour y parvenir. Forcément, tous ces gens à réunir, écouter, rémunérer et tous les assistants (secrétariat, communication, pub, restauration) dont ils ont besoin ça prend du temps et ça coûte cher. Enfin La Bretagne a tout confié au plus gros opérateur français (celui qui investit au Portugal et en Roumanie).
La Bretagne est aussi en tête pour le nombre de ronds-points et la défense des langues mortes cantonales. Bref c'est le pays du Triskell et des menhirs. Pas de surprise.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :