Lyophilise & Co dope ses ventes avec l’outdoor et la survie

Spécialiste de la vente de repas lyophilisés et de la nutrition outdoor, l’entreprise lorientaise Lyophilise & Co a vu ses ventes en e-commerce doubler en février, tripler en mars à l’annonce du confinement. La demande reste forte. Si les navigateurs du Vendée Globe s’alimentent chez elle, les pratiquants des sports de plein air et les adeptes des stocks de survie offrent de nouveaux débouchés.

3 mn

Lyophilise & Co fournit les marins de la course au large mais aussi des particuliers, des entreprises, des ONG désireux de stocker de la nourriture de survie.
Lyophilise & Co fournit les marins de la course au large mais aussi des particuliers, des entreprises, des ONG désireux de stocker de la nourriture de survie. (Crédits : Lyophilise & Co)

Bien manger en toutes circonstances grâce à des repas longue conservation et de qualité : cette année, la promesse de Lyophilise & Co a convaincu de nouveaux types de clients, particulièrement depuis le premier confinement.

Constituée en 2010 pour pallier la pauvreté de l'offre de ravitaillement des explorateurs et des navigateurs de course au large (29 des 33 skippers engagés dans le Vendée Globe sont des clients), l'entreprise basée à Lorient a vu ses ventes en e-commerce décoller. En février, les commandes ont doublé et en mars, elle a dû en honorer trois fois plus qu'en 2019. L'engouement pour ses plats déshydratés ou stérilisés ne faiblit pas. La société fondée par Ariane Pehrson a clôturé en août une année 2020 à 2,6 M€ de chiffres d'affaires (1,6 M€ en 2019) et anticipe une croissance d'au moins 20 % sur 2021.

« La résurgence de la tendance survivaliste et le confinement ont poussé certains français inquiets d'éventuelles ruptures de stocks dans la chaîne d'approvisionnement à faire des réserves. La demande pour cette partie survie reste forte », estime la dirigeante, épouse de marin.

75 % du chiffre d'affaires réalisé en ligne

Avec plus de 300 produits alimentaires référencés et achetés auprès de différents fournisseurs dans le monde, Lyophilise & Co s'est, au fil des années, diversifiée au-delà du monde maritime. Ses produits s'adressent aussi bien aux montagnards, aux randonneurs qu'aux particuliers, entreprises ou institutions souhaitant stocker des vivre, « au cas où ».

« Au contraire d'un plat stérilisé (à réchauffer au bain-marie) qui se garde de trois à cinq ans, les boîtes d'aliments lyophilisés se conservent jusqu'à 25 ans » note Ariane Pehrson, qui dispose aussi d'un magasin de détail à Lorient.

« Les ONG agissant en zones difficiles ou d'urgence, les ambassades, les collectivités, les entreprises nous passent des commandes. Fin septembre, EDF et la Ville de Nice ont fait appel à nous après le passage de la tempête Alex pour nourrir les équipes de secours. »

Depuis 2012, l'entreprise investit dans le digital et les outils numériques en collaboration avec l'agence angevine Octave :  alors qu'au début de cette relation, Lyophilise & Co réalisait 300 000 euros de recettes, la vente en ligne représente actuellement 75 à 80 % du chiffre d'affaires.

Offre camp de base et déploiement à l'international

« Durant la première phase de confinement, l'enjeu pour l'entreprise a été de répondre efficacement à l'explosion du nombre de ses commandes, à la fois en termes de performance du site internet que de capacités logistiques », observe Ariane Pehrson.

Afin de soutenir sa croissance et ses ambitions, l'entreprise inaugurera fin janvier un nouveau site internet plus performant, doté de nouvelles fonctionnalités et disponible en trois langues. Via son site lyophilise.fr, elle souhaite améliorer son taux de trafic et de conversion et s'implanter durablement sur le marché européen (Espagne, Allemagne, Grande-Bretagne, Belgique...).

Outre l'alimentaire, l'entreprise de dix personnes élargit son offre et vend aussi le matériel nécessaire pour un camp de base (réchaud, éclairage, couchage...).

« L'export représente 20 % de notre chiffre d'affaires actuellement », évalue Ariane Pehrson. « En Espagne, les deux moteurs des ventes sont l'outdoor et la survie. »

3 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.