Réalité virtuelle et e-santé : Simango lève 1,2 million d’euros

Spécialiste de la réalité virtuelle au service de la formation en santé, la start-up Simango fait entrer à son capital les fonds WestWeb Valley et Breizh Up. .
Simango, qui a été créée par un médecin, Vincent-Dozhwal Bagot, et un spécialiste en formation, Guillaume Maquinay, compte dix salariés.
Simango, qui a été créée par un médecin, Vincent-Dozhwal Bagot, et un spécialiste en formation, Guillaume Maquinay, compte dix salariés. (Crédits : DR)

Disponibles depuis septembre, les offres en réalité virtuelle de formation en santé initiées par Simango ont déjà séduit plus d'une centaine de CHU, cliniques ou instituts spécialisés. Pour les déployer dans un grand nombre d'hôpitaux français, l'entreprise rennaise a levé 1,2 million d'euros.

Elle fait ainsi entrer à son capital le fonds West Web Valley, de Brest, qui a déjà investi dans 13 autres structures bretonnes, Breizh Up (Région Bretagne), ainsi que plusieurs business angels. La somme levée servira à porter le catalogue de 12 à 80 modules de formation sous deux ans et à soutenir la croissance commerciale.

Les jeux en réalité virtuelle créés par la jeune pousse fondée en 2018 par un médecin en santé publique, Vincent-Dozhwal Bagot, et un spécialiste en formation, Guillaume Maquinay, visent à former les personnels de santé. Fan de jeu vidéo, Vincent-Dozhwal Bagot avait imaginé, il y a trois ans, un premier module expérimental.

Un apprentissage efficace sur le long terme

Sa Chambre des erreurs virtuelle, ludique et interactive, permet aux aides soignants, aux infirmiers et aux médecins, un casque vissé sur la tête, de tester leurs connaissances des protocoles d'hygiène. Simango a développé, depuis, des jeux allant des protocoles de soin aux procédures d'urgence et entend couvrir toutes les demandes du secteur.

Son modèle économique s'appuie sur une offre à coût moindre (30 € l'unité) et flexible. « Une journée de formation coûte près de 1.200 € par personne. Simango permet aux hôpitaux de diviser leur facture par dix », explique l'entrepreneur médecin. Et la réalité virtuelle offre, selon lui, « un apprentissage en conditions réelles beaucoup plus efficace sur le long terme ».

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.