Cheverny aura son palace des vignes en 2020

 |   |  669  mots
Une fois rénové le château du Breuil sera l'un des rares hôtels 5 étoiles de la région Centre Val de Loire
Une fois rénové le château du Breuil sera l'un des rares hôtels 5 étoiles de la région Centre Val de Loire (Crédits : DR)
SÉRIE D'ÉTÉ - Innovation touristique 3/3 | Racheté en 2018 par Les sources de Caudalie, l'hôtel le château du Breuil dans le Loir-et-Cher rouvrira ses portes dans 10 mois sous la houlette du groupe bordelais spécialisé dans l'œnotourisme haut de gamme. Baptisé les sources de Cheverny, le futur resort de luxe veut innover clairement par rapport à l'offre existante en région Centre Val de Loire, via son concept de bien-être dans les vignes.

Un écrin architectural et culinaire pratiquant l'art de vivre au milieu du vignoble de Cheverny. L'ambition de Jérôme et d'Alice Tourbier, les propriétaires des Sources de Caudalie, vis-à-vis de leur bébé s'affiche immédiatement. Les sources de Cheverny rejoindront non seulement le club très restreint de l'hôtellerie cinq étoiles, mais encore ils proposeront un concept inédit dans la région.

L'hôtel, auparavant quatre étoiles, montera ainsi en gamme sur plusieurs plans. La gastronomie y sera améliorée grâce à l'embauche d'un chef de renom, issu de la région. Outre les spécialités du terroir revisitées, les sources de Caudalie affirment vouloir proposer l'une des plus belles cartes de vins de Loire. Les deux jeunes quarantenaires ambitionnent ainsi que leur restaurant acquiert rapidement une étoile au guide Michelin.

La volonté de prestations haut de gamme s'affiche également concernant les services hôteliers. La conception des chambres les rendra modulables afin d'accueillir familles et amis, donnant ainsi la dimension inter générationnelle qui participe au concept des sources de Caudalie dans ses autres établissements de Bordeaux-Martillac et Ville-d'Avray.

Le futur complexe du Loir-et-Cher proposera également un catalogue étendu de services autour du bien-être, de la vigne et du sport. Soins à base de produits issus de la vinothérapie, spa et coaching figureront ainsi au menu des sources de Cheverny. Terrains de tennis, sentiers découvertes à vélo et à pied viendront également compléter l'offre au même titre que des conférences et des cours d'œnologie. Enfin, la possibilité d'assister à des concerts sera donnée grâce à un partenariat avec les Moments musicaux de Touraine.

S'adressant à une clientèle française et étrangère triée sur le volet, qui devra débourser 250 euros en moyenne par nuit, l'objectif affiché du couple est de la faire séjourner plus longtemps aux sources de Cheverny grâce à cet éventail de prestations. Les séjours dans l'hôtellerie haut de gamme n'excèdent pas quelques jours actuellement. Les Tourbier misent également sur le patrimoine historique environnant, avec cinq des plus beaux châteaux de la Loire à quelques encablures (Blois, Chambord, Chenonceau, Cheverny, Amboise), pour réussir son pari économique.

Jérôme et Alice Tourbier

Jérôme et Alice Tourbier, promoteurs de l'art de vivre viticole

Plantation de nouvelles vignes

Racheté en mars 2018, l'hôtel, dont certaines parties datent du 16e siècle, est en pleine rénovation depuis novembre dernier. Aux manettes du chantier, l'architecte Yves Collet est le maître d'œuvre du projet qui mobilisera au total une dizaine de millions d'euros d'investissement.

À la clé, le rachat du château, mais aussi de la maison voisine de l'ancien régisseur et de plusieurs pavillons du domaine. L'objectif des sources de Caudalie est de reconstituer l'unité géographique du site entouré d'un parc de 45 hectares, dont sept seront plantés en cépages de Gamay et de Romorantin par le viticulteur Philippe Tessier. Avec l'embauche prévue d'une cinquantaine de salariés, le futur hôtel cinq étoiles constituera enfin un nouveau pôle de développement économique pour le bassin d'emploi de Blois.

Ambitions à l'échelle hexagonale

Lancé en 1999 sur le concept de palaces dans les vignes, le groupe les sources de Caudalie est dirigé par l'une des filles et le gendre de Daniel et Florence Cathiard (Château Smith Haut Lafitte), initiateurs de la marque de cosmétique Caudalie, centrée sur la vinothérapie. Jérôme et Alice Tourbier exploitent déjà un établissement haut de gamme dans les vignes de Château Smith Haut Lafitte à Martillac et, depuis 2009, Les Etangs de Corot à Ville-d'Avray en région parisienne. Cette « collection » d'hôtels viticoles devrait par ailleurs s'enrichir de nouvelles pièces d'ici trois ans.

Le couple d'entrepreneurs, qui ne précise par le chiffre d'affaires des sources de Caudalie, réfléchit au déploiement de leur concept de resort d'exception dans d'autres vignobles français, notamment en Bourgogne, en Champagne, en Alsace et en Provence.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2019 à 9:28 :
Ces régions se désertent à vitesse grand V, l'urgence étant de faire revenir les productifs et non les oisifs qui ne font tourner qu'une économie de marge.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :