Le génie génétique d'e-Zyvec fait de l'ADN sur mesure

Cette startup de la biotechnologie est spécialisée en génie génétique : elle assemble des molécules d'ADN pour créer des outils de génie biologique sur mesure. Une technologie unique au monde.
Sylvain Julien et Carine Morel-de Bettignies.
Sylvain Julien et Carine Morel-de Bettignies. (Crédits : DR)

Attention, le sujet est pointu.« Nous fournissons aux chercheurs biologistes de la recherche académique, de la pharmaceutique ou des biotechnologies industrielles, des outils moléculaires sophistiqués : des vecteurs d'ADN, conçus sur mesure, pour permettre de mener plus rapidement leurs projets », résume Sylvain Julien, président d'e-Zyvec et lui-même ancien chercheur au CNRS. En 2013, il travaillait sur un projet pour lequel il a tenté de créer une molécule pendant trois mois, jusqu'à ce qu'il rencontre Geoffroy de Bettignies, maître de conférences à l'université de Lille, qui invente une solution d'assemblage et réussit à créer la cellule tant espérée en seulement dix jours.

Accompagné depuis 2014 par le pôle Eurasanté, la SATT Nord pour le brevet et le soutien financier de LMI Innovation, e-Zyvec a été créé en 2016 via le transfert de technologie du monde académique. Carine Morel-de Bettignies est devenue directrice générale de la société. La cinquantaine de projets déjà menés concernent les secteurs du génie génétique, de la biotechnologie, de l'édition de génome, des vecteurs d'ADN ou de la biologie de synthèse, que ce soit pour l'étude des cellules du vivant, le soin dans le cadre des thérapies géniques ou la bioproduction de technologies blanches, sorte d'usines cellulaires.

Une éthique de travail

« Notre valeur ajoutée est de permettre aux biologistes d'accélérer leurs projets de recherche : dans un marché où le modèle du catalogue prédomine, nous donnons accès à un certain nombre d'outils et de cellules créées sur mesure, ce qui n'existait pas auparavant », précise Sylvain Julien.

E-Zyvec souhaite atteindre l'équilibre en 2020 et conquérir 20 % de parts de marché en Europe, tout en se réservant le droit de refuser de travailler avec des entreprises ne partageant pas ses valeurs, comme la production d'OGM pour le commerce, alors que la modification génétique permet en revanche des avancées dans le domaine de la santé ou de l'environnement. E-Zyvec travaille notamment sur une bactérie capable de produire un biocarburant à base d'eau et de sucre.

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.