Hervé Carré, constructeur de dialogues

 |   |  745  mots
Hervé Carré, président de l’Association des médiateurs des collectivités territoriales.
Hervé Carré, président de l’Association des médiateurs des collectivités territoriales. (Crédits : DR)
Dénouer les conflits, c’est son métier. Le président de l’Association des médiateurs des collectivités territoriales organise à Angers le congrès international Médiations 2020. Et entend s’inspirer de la diversité des pratiques ailleurs dans le monde pour faire évoluer le secteur, foisonnant en France.

Il a la voix posée de ceux pour qui « il est préférable d'offrir un espace-temps plutôt que de se laisser enfermer dans le conflit ». Pour Hervé Carré, l'effet d'aubaine survient en 2014 lorsque Christophe Béchu, maire d'Angers, le sollicite pour occuper le poste de médiateur de la ville devenu vacant. « Faute de qualification professionnelle en médiation, ma notoriété locale et mon parcours professionnel ont crédibilisé ma capacité à exercer cette fonction », explique-t-il. Pas pour tout le monde. Ses anciens camarades du Parti socialiste ont du mal à digérer son « changement de rive », lorsque l'ex-adjoint au maire socialiste d'alors, Jean-Claude Antonini, quitte le PS pour rejoindre la liste UMP de Christophe Béchu lors des municipales de 2008. Période mouvementée, aujourd'hui apaisée, pour cet acteur politique qui concilie développement stratégique des collectivités et défense des citoyens.

Comprendre les ressorts de chacun

Autodidacte, formé à l'école de la rue « à une époque où il était encore possible d'entamer des discussions dans les quartiers d'Angers ou de Melun-Sénart », l'éducateur fonde son entreprise, devient consultant auprès de services de prévention...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :