Tous les horodateurs parisiens accepteront (enfin) la carte bleue

 |   |  288  mots
DR
DR (Crédits : DR)
Avec un temps de retard sur d'autres villes de France qui passent déjà au paiement sans contact, la Ville de Paris compte équiper la totalité de ses horodateurs d'un système de paiement par carte bleue d'ici la fin de l'année prochaine.

D'ici fin 2013, tous les horodateurs de la capitale devraient accepter la carte bleue. Bernard Gaudillère, adjoint au maire chargé des finances à Paris, l'a affirmé alors qu'il présentait ce mercredi le projet de budget 2013 de la ville de Paris. Déjà, 1.200 machines sur les 8.000 que compte Paris sont équipées de terminaux permettant de payer avec sa carte bleue. Les premières ont été installées en septembre 2011, d'abord dans les quartiers centraux (Ie, IIe, IIIe, IVe, VIe et VIIIe arrondissements).

Paris en retard

En la matière, la capitale est en retard par rapport à d'autres agglomérations françaises. Nice et Strasbourg par exemple déploient depuis l'an dernier un système de paiement sans contact grâce aux smartphones. Des parcmètres équipés de puces électroniques permettent de connecter son mobile via une application ad hoc. A Nice, la même puce sert au paiement des transports en commun ou bien peut être utilisée pour des transactions chez des commerçants.

1 conducteur sur 10 paye pour se garer

A Paris, jusqu'au mois de septembre dernier, seul le porte-monnaie électronique Moneo et Paris Carte, une carte prépayée disponible dans les bureaux de tabac permettait de s'acquitter de ses frais de stationnement dans les rues de la ville. Les pièces ne sont pas acceptées. Une formule visiblement peu pratique et qui contribuait peut-être à ce que seul un conducteur sur dix paye pour se garer à Paris, comme le relevait l'adjoint au maire Bernard Gaudillière. En France, la moyenne tournerait autour d'un automobiliste sur trois qui passe par l'horodateur. Désormais ce dernier se réjouit que les recettes de stationnement soient passées de 47 à 63 millions d'euros, comme le rapporte le Parisien.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/07/2012 à 12:28 :
Très bien, bonne initiative ! A quand le stationnement intelligent par mobile avec PayByPhone, comme à Issy ?
a écrit le 12/07/2012 à 11:33 :
Il fallait bien avoir une application qui utilise Moneo ! Un système prometteur s'il n'était pas si cher (pour les utilisateurs et les commerçants aussi).
La "Paris Carte ", il me semble qu'on peut se faire rembourser ce qui n'a pas été utilisé, vu qu'elle est obligatoire, et quand on est touriste, comment se débrouille-t-on ? Pas pratique. Mon père (décédé) en avait acheté une par nécessité, il faudra que je regarde combien elle coûtait. L'enfer est pavé de bonnes intentions.
a écrit le 11/07/2012 à 22:28 :
les mauvaises langues disent que c'est parce que la fente était trop étroite et qu'il a fallut 6 ans de bureau d'études avant de faire modifier les milliers d'horodateurs de la capitale. Manque de chance on commence à parler de modifier les dimensions de ces cartes pour les mettre au standard cartes postales. On en sortira jamais avec les polytechniciens et les énarques;
a écrit le 11/07/2012 à 16:05 :
Pourquoi la carte bleue. La carte bancaire tout simplement.
En ce qui me concerne j'ai des cartes de multiples couleurs.
Réponse de le 11/07/2012 à 22:24 :
donc vous êtes multicartes monsieur le VRP

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :