Quelle GRH dans l'économie sociale et solidaire ?

 |   |  59  mots
(Crédits : Décideurs en région)
Tandis que la loi-cadre sur l'ESS est en cours de discussion auprès des parlementaires, les structures de l'économie sociale (associations, mutuelles et coopératives) s'interrogent de plus en plus sur la gestion de leurs ressources humaines. À côté des salariés, elles sont conscientes de la nécessaire prise en compte des bénévoles qui interviennent à leurs côtés et, de plus en plus, des usagers qui bénéficient de leurs services.

Un concept longtemps mal assumé

Longtemps l'économie sociale a été mal à l'aise avec la notion de GRH. Comme l'indiquait en 2006 la sociologue belge Catherine Davister, le concept « est souvent mal perçu par les dirigeants d’économie sociale parce qu’il est souvent associé dans leur esprit à une conception capitaliste des travailleurs comme constituant une «

Lire la suite

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :