À Toulouse, Aeromart réunit les grands noms de l'aéronautique et du spatial du 4 au 6 décembre

 |   |  351  mots
Bernard Plano, président de l'agence de développement de la région Midi-Pyrénées, Midi-Pyrénées Expansion (MPE) © Photo Rémi Benoit
Bernard Plano, président de l'agence de développement de la région Midi-Pyrénées, Midi-Pyrénées Expansion (MPE) © Photo Rémi Benoit (Crédits : Rémi Benoît)
Première convention d'affaires mondiale de l'aéronautique, Aeromart débute mardi 4 décembre. Bernard Plano, président de l'agence de développement économique Midi-Pyrénées Expansion (MPE), présente les enjeux de cette 9e édition. La convention d'affaires internationale des industries aéronautiques et spatiales doit réunir, pendant trois jours, 1200 entreprises de 45 pays différents au Parc des expositions de Toulouse. Interview.

Quels sont les enjeux de cette 9e édition d'Aeromart ?
Les grands noms de l'aéronautique et du spatial seront là ! En plus d'Airbus, ATR ou Bombardier, nous comptons aussi sur la présence du constructeur aéronautique chinois AVIC, du brésilien Embraer, du russe Soukhoï... Environ 1.200 entreprises de 45 pays différents et 2.000 participants sont annoncés. Nous souhaitons ainsi conforter Aeromart comme la première convention d'affaires aéronautique du monde et pousser notre tissu industriel local à diversifier leur panel de donneurs d'ordre et à s'orienter vers d'autres secteurs de l'aéronautique, les hélicoptères par exemple. Il s'agit aussi d'anticiper les évolutions technologiques afin de garder une avance sur les concurrents...


Quelle est la différence entre Aeromart et le salon du Bourget ?
A l'inverse du salon du Bourget - le grand show de l'aéronautique - Aeromart organise des rencontres entre industriels. Près de 15.000 entretiens individuels sont préprogrammés, du 5 au 6 décembre, au Parc des expositions de Toulouse. Le Bourget s'attache à développer les relations entre donneurs d'ordre et sous-traitants pour organiser la supply chain mais aussi pour préparer le futur et fixer de grandes orientations et de nouvelles stratégies. Avec Aeromart, nous sommes davantage dans l'opérationnel ! Les participants sont là pour la prise de commandes


Que peuvent attendre les PME régionales de ce rendez-vous international ?
La convention d'affaires n'est pas uniquement destinée aux grands donneurs d'ordre ou équipementiers... La vocation d'Aeromart est aussi de consolider la présence des sous-traitants de l'aéronautique en Midi-Pyrénées ! On ne peut pas contester à la région son rôle leader dans la filière. De nombreux acheteurs chez Airbus, ATR ou Eurocopter rencontreront les PME régionales. Nous espérons également consolider la part internationale de notre tissu économique.


Quelles sont les répercussions possibles pour l'ensemble de Midi-Pyrénées ?
Aeromart est l'occasion de valoriser le savoir-faire industriel et les acquis technologiques de la région. Un Green village sera mis en place pour démontrer nos capacités d'innovation. La convention fait aussi office de vitrine pour Toulouse !

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :