CIV, le Petit Poucet des datacenters fait son chemin

 |   |  467  mots
La Grande Place de Lille / DR
La Grande Place de Lille / DR
L'entreprise du Nord s'apprête à lancer dans toute la région un programme d'investissements ambitieux d'un montant de 21 millions d'euros.

A l'occasion de la plénière du CESER (Conseil Economique, Social et Environnemental Régional) qui se déroulait en début de semaine à Euratechnologies sur le thème de « L'économie numérique en Nord - Pas-de-Calais », Serge Cousin, président et fondateur de la société CIV, a montré qu'une société trentenaire de 25 personnes peut investir plus de 20 millions d'euros dans une nouvelle activité.

« Dix-huit mois après avoir dépensé 7 millions d'euros dans la conception et la construction de notre premier datacenter à Sainghin-en-Mélantois, près de Lesquin, nous repassions le point d'équilibre. Nous sommes à nouveau rentables et pouvons financer les futurs datacenter que nous allons construire d'abord à Valenciennes, ensuite à Amiens puis sur le littoral ».

Un modèle d'hébergement original

Forte d'un chiffre d'affaires de 3,5 millions d'euros en 2011, la PME envisage un investissement total de 21 millions d'euros sur cinq ans en faisant appel à ses fonds propres et au crédit bail immobilier d'Oseo. Fondée en 1974 sur des compétences en génie électrique et climatique, CIV est longtemps intervenu comme prestataire d'aménagement d'espaces informatiques sécurisés. Et à l'heure du succès du cloud computing basé sur la mutualisation des traitements informatiques et de stockage de données sur des serveurs informatiques partagés, elle s'est lancée dans une nouvelle activité. En adoptant un modèle original.

Son datacenter s'adresse en effet aux entreprises qui tiennent à maintenir leurs données sur leurs propres serveurs qu'elles abritent chez CIV dont la responsabilité est d'en assurer le fonctionnement et la maintenance. Ouvert le 14 juillet 2010, le premier datacenter de CIV héberge déjà 15 000 serveurs pour le compte d'une cinquantaine de clients, pour l'essentiel des SSII locales, mais aussi quelques grandes sociétés.

Les réseaux à très haut débit font défaut

« Nous avons même des éditeurs indiens qui travaillent pour des entreprises françaises et qui passent à leur demande par des serveurs hébergés chez nous. Certaines enseignes de la grande distribution sont également intéressées. Elles devraient venir chez nous courant 2013, quand nous disposerons d'un deuxième datacenter où héberger une sauvegarde de leur données. Nous pourrons ainsi assurer une continuité de l'activité en cas de problème sur un des centres », indique Serge Cousin.

La nouvelle offre de CIV est en bonne voie. Seule ombre au tableau : le manque de réseaux à très haut débit dans le Nord - Pas-de-Calais qui pénalise le développement de son activité. En réponse, la région s'engage à équiper l'ensemble du territoire en fibre optique à l'horizon 2025. « C'est beaucoup trop long comme délais », s'insurge Serge Cousin qui regrette de devoir aller jusqu'à Valenciennes et Amiens pour trouver les débits nécessaires au bon fonctionnement de ses prochains datacenters.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/06/2012 à 8:35 :
Voilà une vrai bonne idée pour assurer le développement des SSII en région !
Il fallait y penser !
CIV l'a fait.
Merci
a écrit le 29/05/2012 à 22:55 :
Très intéressante cette nouvelle offre régionale d'hébergement des serveurs dédiés aux SSII et aux PME.
a écrit le 29/05/2012 à 22:54 :
Très intéressant cette offre nouvelle d'hébergement permettant aux SSII et PME d'héberger, en toute sécurité, leurs et données informatiques.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :