Matériel médical : Cousin Biotech crée des prothèses et implants en textile

 |   |  357  mots
Conçus à base de matières souples recouvertes de textile, ses implants médicaux renforcent les parois abdominales, servent d'anneaux gastriques, soulagent les douleurs lombaires, réparent les hernies inguinales ou stoppent l'incontinence urinaire. © Cousin Biotech
Conçus à base de matières souples recouvertes de textile, ses implants médicaux renforcent les parois abdominales, servent d'anneaux gastriques, soulagent les douleurs lombaires, réparent les hernies inguinales ou stoppent l'incontinence urinaire. © Cousin Biotech (Crédits : Cousin Biotech)
Cet ancien filateur fait partie des leaders européens sur le marché des textiles techniques à usage médical. Chaque année, cette entreprise familiale sort au moins un nouveau produit et dépose plus de cinq brevets.

Qu'elle soit restée petite a sans doute sauvé la société Cousin, filateur né au milieu du XIXème siècle. « Il fallait être innovant pour faire son trou face aux grosses entreprises de filature. Nous avons toujours eu l'habitude de prendre des risques. De là est née notre activité dans le médical », raconte François Cousin, président de Cousin Biotech. La seule activité qu'a gardée l'ancien groupe textile Cousin Frères après avoir cédé ses autres filiales spécialisées dans la fabrication de fils à coudre, de cordages tressés et de composites.
Démarrée en 1989 pour répondre au besoin d'un client à la recherche d'un ligament artificiel en fils tressés, l'activité de Cousin Biotech n'a cessé depuis de progresser jusqu'à atteindre un chiffre d'affaires de 13,5 millions d'euros en 2012 avec un effectif de 104 salariés et plus de 400 références actives. « Nous déposons entre 5 et 10 brevets par an et 75 % de nos ventes se font à l'export », souligne François Cousin.

« Innovant et très réactif »

Conçus à base de matières souples recouvertes de textile, ses implants médicaux renforcent les parois abdominales, servent d'anneaux gastriques, soulagent les douleurs lombaires, réparent les hernies inguinales ou stoppent l'incontinence urinaire. La PME conçoit tous ses produits, et les fabrique ensuite elle-même ou fait appel à des sous-traitants. Elle consacre 12 % de son chiffre d'affaires à la R&D. Tout comme par le passé, l'entreprise familiale est confrontée à des concurrents bien plus gros qu'elle. « Quand on se confronte à des géants comme Johnson & Johnson, il faut réussir à se démarquer en étant non seulement innovant mais aussi très réactif », précise François Cousin.
L'innovation chez Cousin Biotech repose sur plusieurs fondamentaux. Ses produits sont pensés pour lutter contre la douleur et réduire le temps opératoire grâce à une plus grande simplicité d'emploi. La chirurgie ambulatoire est son nouveau cheval de bataille. Et comme tous ses salariés sont conscients qu'on pourrait un jour les soigner avec ses produits, ils s'attachent de fait à les rendre les plus parfaits possibles.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :