Electronique : IntuiSense rend intelligents les distributeurs automatiques

 |   |  389  mots
L'entreprise aubagnaise a vendu plus de 550 machines, principalement en France, pour des distributeurs de boissons chaudes. © IntuiSense
L'entreprise aubagnaise a vendu plus de 550 machines, principalement en France, pour des distributeurs de boissons chaudes. © IntuiSense (Crédits : IntuiSense)
Avec ses interfaces interactives de reconnaissance du geste, la PME basée à Aubagne intéresse les géants du secteur de la distribution automatique.

Imaginez un distributeur automatique qui vous reconnaîtrait et adapterait son offre commerciale. Equipé d'une caméra et d'un microprocesseur, il serait également capable d'obéir à vos gestes sans que vous le touchiez, exactement comme dans un jeu vidéo ! Eh bien cette petite révolution technologique existe. Elle est même développée depuis décembre 2008 par une société basée à Aubagne, IntuiSense.
Cette entreprise, dirigée par Régis Le Bras (un des trois cofondateurs) a mis au point un procédé, qui avec ses interfaces interactives de reconnaissance du geste fondées sur le traitement d'image via des capteurs optiques, est capable de réaliser des petits prodiges. Le but étant de se servir de l'image enregistrée pour effectuer des mesures d'audience afin d'adapter instantanément la proposition commerciale. IntuiSense, qui a déjà équipé les stations Agip en France, a passé ses premiers contrats avec Pepsi, Danone, Accor ou Microsoft.

Un marché au potentiel prometteur

La société (CA de 200 000 euros en 2012, 8 personnes) a vendu quelque 550 machines, principalement en France, pour des distributeurs de boissons chaudes. Le marché recèle un potentiel prometteur avec plus de 16 millions de machines en fonctionnement en Europe, aux États-Unis et aux Japon). Un parc dont un million de machines est remplacé chaque année... Alors qu'une machine coûte en moyenne 3 000 euros, la technologie d'IntuiSense représente " un surcoût moyen de 2 500 euros". Mais sa rentabilité serait sans commune mesure.
Le directeur général de la TPE n'hésite donc pas à parler de plusieurs dizaines de millions d'euros de CA d'ici 5 à 7 ans. Sachant que la connectivité des appareils et les applications permettent aux consommateurs d'enregistrer leurs préférences, d'être prévenus que leurs produits préférés sont disponibles dans un rayon de moins de 100 mètres, etc.
Les contrats signés avec les géants du secteur devraient donc permettre à l'entreprise de changer de dimension rapidement. "2013 sera la première année d'industrialisation et on compte bien atteindre entre 500 000 euros et 1 million d'euros de chiffre d'affaires". Si le directeur général est rompu au management des projets innovants, les deux autres membres fondateurs Pascal Morelle et Frédéric Guérault sont spécialiste de la distribution automatique pour le premier, et docteur en traitement de l'image pour le second.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/10/2013 à 10:45 :
voila une innovation interessante, mais dont le domaine d'application doit être beaucoup plus vaste; il faut bien commencer par quelque chose, mais pourquoi les distributeurs automatiques ? il y a sans doute d'autres domaines où l'innovation doit apporter un véritable saut technologique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :