Energie renouvelable : Zeta Pellet chauffe grâce à un granulé végétal

 |   |  308  mots
La PME vient de mettre en service sa toute première unité de fabrication à Tourves, dans le Var. © Zeta Pellet
La PME vient de mettre en service sa toute première unité de fabrication à Tourves, dans le Var. © Zeta Pellet (Crédits : Zeta Pellet)
C'est à partir de branchages, d'arbres, d'herbes ou de gazon qu'est composé ce granulé obtenu grâce au broyeur développé spécifiquement par Etienne Franck, le dirigeant de cette PME. Il est destiné à alimenter les chaudières des collectivités et des particuliers.

« Il suffit de ramasser ce qui se trouve à portée de main », explique Etienne Franck. Le fondateur de la société Zeta Pellet, en 2009 à Antibes, s'appuie tout simplement sur le principe du brûlage de déchets verts, celui que pratique tout jardinier du dimanche. Sauf qu'il lui a fallu quatre années d'études de marché et trois ans de prototypage avant que le broyeur développé par sa petite entreprise soit opérationnel.

Pouvoir calorifique élevé

Obtenus par frottement mécanique, asséchés, ces pellets se présentent sous forme de granulés parfaitement calibrés. Et avec un pouvoir calorifique élevé puisque « deux kilos et demi de granulés égalent 1 litre de pétrole", promet Etienne Franck. C'est là que réside tout l'intérêt de Zeta Pellet qui vise l'alimentation des chaudières tant des collectivités, que des particuliers.

Chaudière polycombustible

Un avantage qui a néanmoins dû s'affranchir d'un inconvénient : le taux de cendres produit par le brûlage des pellets était trop important pour s'adapter à une chaudière biomasse classique. Appuyé par un partenaire autrichien, Zeta Pellet met au point une chaudière spécifique, polycombustible et qui est commercialisée depuis un an via un réseau de chauffagistes indépendants auprès des particuliers. Cependant Etienne Franck n'en n'oublie pas pour autant son premier marché historique, celui des collectivités.

Une seconde usine en 2014

La PME vient de mettre en service sa toute première unité de fabrication à Tourves, dans le Var, grâce à un partenariat avec le Syndicat Intercommunal pour la valorisation et l'élimination des déchets. Une seconde usine devrait voir le jour à Gençay, près de Poitiers, début 2014. Zeta Pellet emploie 5 personnes et a réalisé en 2012 un chiffre d'affaires de 700 000 euros qu'elle devrait doubler au cours de l'exercice 2013.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :