Airbus Nantes fait germer l'intrapreneuriat

 |   |  522  mots
Le site nantais est spécialisé dans la fabrication des caissons centraux de voilure de tous les avions Airbus, à l’exception de l’A220.
Le site nantais est spécialisé dans la fabrication des caissons centraux de voilure de tous les avions Airbus, à l’exception de l’A220. (Crédits : Frédéric Thual)
Airbus développement et les sites de production d’Airbus de Nantes-Saint-Nazaire viennent de signer une convention pour accompagner des startups de l’incubateur Centrale Audencia Ensa Nantes et pour faire naître des vocations dans l’intrapreneuriat chez l’avionneur.

« Vous verrez des trucs que vous ne verrez pas à Station F... Ici, ça sent la graisse ! », prévient Frédéric Camy-Peyret, président de la startup Akryvia, hébergée par l'incubateur Centrale Audencia Ensa, à Nantes. Derrière la lourde porte coupe-feu du laboratoire émerge une technologie de rupture pour la découpe des métaux. Basée sur l'intensification des plasmas thermiques, celle-ci offrira « la précision du laser au coût du plasma ». Deux fois plus précise, quatre fois moins chère qu'un laser, la technologie diminuerait les coûts de production de 30% à 50% et serait beaucoup moins énergivore (- 60%). Un brevet est déposé.

« Ce dont je rêve, c'est qu'une idée née ici dans une startup finisse par atterrir dans nos usines », esquisse François Paynot, directeur d'Airbus Nantes, qui, aux côtés de Michel Sesques, président d'Airbus Developpement, vient de signer une convention de coopération avec l'incubateur de l'École Centrale.

Un nid où coexistent une trentaine de startups plus ou moins mûres. Une dizaine y entrent chaque année, autant en sortent pour voler de leurs propres ailes. Au total, l'avionneur a mis 100.000 euros sur la table, sous forme de prêts participatifs pouvant...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :