Cedreo veut être une entreprise saine dans un monde sain

Editeur d’un logiciel d’architectures 3D en Saas pour la construction de maisons individuelles, Cedreo fait de ses convictions environnementales une véritable stratégie de développement en interne, en local et à l’international. Récemment certifiée RSE B Corp, la start-up nantaise vise le statut d’entreprise à mission pour allier croissance rapide et réduire l’impact de son écosystème sur la planète.
Cedreo a simplifié l’utilisation de son logiciel de manière à ce que le bureau d’études ne soit pas le seul à savoir l’utiliser. Voulu pour supprimer la multiplication des avant-projets en 2D chez les constructeurs, la modélisation 3D des murs et de la toiture, positionnée dans un environnement adéquate est promise en moins d'une heure.
Cedreo a simplifié l’utilisation de son logiciel de manière à ce que le bureau d’études ne soit pas le seul à savoir l’utiliser. Voulu pour supprimer la multiplication des avant-projets en 2D chez les constructeurs, la modélisation 3D des murs et de la toiture, positionnée dans un environnement adéquate est promise en moins d'une heure. (Crédits : Reuters)

Sans la Covid, il aurait déjà posé ses valises à Atlanta. « Pour réduire mon impact carbone sur la planète », explique Mickaël Keromnes, entrepreneur nantais, fondateur de la start-up Cedreo, en 2005, devenue éditeur du logiciel d'architecture 3D en Saas, en cours de développement à l'international. « Nous avons implanté une filiale américaine à Atlanta pendant le premier confinement, avons recruté deux personnes sur place, une troisième est en cours et dès que possible je m'y installerai en famille pour limiter les allers-retours en avion », explique le fondateur de Cedreo, qui vient tout juste de créer une deuxième filiale à Munich et de recruter une personne sur place. « L'intérêt de l'international, et notamment des Etats-Unis, c'est le taux de conversion. Le marché est vingt fois plus gros qu'en France. Malgré des systèmes métriques différents, peu d'adaptation sont nécessaires. Une maison américaine ressemble beaucoup à une maison française », indique le dirigeant de Cedreo, éditeur d'une solution logicielle de simulation en 3D destinée à la construction de maisons individuelles.

La modélisation d'une maison en 3D en moins d'une heure

Créée en 2005 pour démocratiser la simulation 3 D dans les secteurs du marketing et du commerce, Cedreo s'est d'abord investi dans le secteur de l'ameublement jusqu'à ce que la crise de 2008-2009 déstabilise le marché. Du mobilier à l'immobilier, il n'y a qu'un pas... « Si l'on peut se passer d'un canapé, on aura toujours besoin de maisons... », philosophe Mickaël Keromnes. Cedreo pivote en 2012 et se rapproche de constructeurs (Nexity, Hermès...). Jusqu'à basculer du service à l'édition de logiciels en SAAS en 2016 pour promouvoir une solution verticalisée, simplifiée, ergonomique, automatisée. Destinée aux constructeurs de maison individuelle et aux maitres d'œuvre, elle est capable de modéliser entièrement une maison, sans compétence technique en moins d'une heure, au lieu d'une journée habituellement, et de générer des perspectives intérieures et extérieures en moins de 3 minutes.

maison cedreo

« On a simplifié l'utilisation du logiciel de manière à ce que le bureau d'études ne soit pas le seul à savoir l'utiliser. Beaucoup de choses ont été automatisées. Pour les murs, on dessine juste une forme, le logiciel fait l'extrusion des murs. Avec le toit, le tout prend vingt minutes... On travaille directement avec des fabricants de portes, de fenêtres qui peuvent intégrer leurs modèles. Le plus long, c'est de meubler. On peut ainsi se projeter dans un intérieur habité plutôt que sur un plan en 2D et sortir des images de très haute qualité, d'une construction dans un environnement réaliste. Tous les calculs sont déportés dans le Cloud et ne nécessite pas d'avoir un poste puissant pour l'utiliser », détaille Mickaël Keromnes.

Dédiée à la seule représentation, la solution peut être greffée à un outil de cotation pour métrer et chiffrer le prix d'un toit. « Jusque là les constructeurs devaient multiplier les avant-projets en 2D dont beaucoup finissaient directement à la poubelle. Là, ils gagnent énormément de temps et montrent de la 3D au lieu de la 2D. Selon nos calculs, en utilisant le logiciel correctement, chaque commercial peut faire une vente de plus par mois », souligne Mickaël Keromnes. A l'avenir, la solution devrait évoluer pour prendre en compte la pente des terrains ou l'adaptation des toitures, signe de richesse aux Etats-Unis, et beaucoup plus alambiqués qu'en France. Commercialisé sous la forme d'un abonnement mensuel/utilisateur (à partir de 179 euros HT/mois), le logiciel de Cedreo a été déployé chez plus de 3.000 clients en France et 500 à l'international.

Entreprise à mission alignée sur les accords de Paris

Développée sans levée de fonds, Cedreo (37 personnes) enregistre une croissance de 30% par an avec un chiffre passé de 1 million d'euros en 2016 à 3,6 millions d'euros en 2020. «Mais une entreprise ne peut pas aller bien si son écosystème n'est pas en bonne état », souligne Mickaël Keromnes, ingénieur de formation, « piquousé à la performance globale » sur les bancs du CJD (Centre des Jeunes Dirigeants). Dès la création d'un comité RSE, il a été décidé que chaque salarié consacrerait six jours de son temps annuel à ce sujet. « Mais, très vite, on s'est rendu compte que l'on était insuffisamment structuré. Nous n'appliquions pas les mêmes méthodes sur le business et sur les sujets de la RSE où nous manquions d'objectifs clairs. Alors pour intervenir sérieusement, cette ambition a été mise dans les trois ou quatre objectifs stratégiques de l'entreprise», explique-t-il.

L'obtention de la certification B Corp en faisait partie en 2020. Dès lors, on a recherché des leaders pour piloter des projets, on les a fait monter en compétences sur la gestion de projets transversaux pour supprimer les effets de silos liés à l'isolement du confinement et la croissance de l'entreprise, et éviter les goulets d'étranglement vers la direction ou le seul comité de RSE. « Aller aux Etats-Unis n'était, aussi, pas bon pour le bilan carbone de l'entreprise. Alors nous avons réfléchi pour nous aligner avec les accords de Paris. Mon déménagement aux US va dans ce sens ; pour montrer notre engagement, recruter des profils seniors et bâtir un esprit d'équipe international qui ne soit ni américain d'un côté et ni français de l'autre.»

Depuis un an, l'entreprise a intégré un professeur d'anglais à plein temps pour mettre tout le monde à niveau, avec un cours particulier chaque semaine. Cette organisation préfigure l'avenir de Cedreo, récemment certifiée RSE B Corp, qui, engagée dans une neutralité carbone et impliquée dans la vie de son quartier, cherche à devenir une entreprise à mission. Epaulée par une consultante externe, l'entreprise veut équilibrer sa gouvernance, impliquer son écosystème sur les sujets à impacts positifs, s'ancrer sur son territoire, donner du sens à ses salariés... Tout un programme qu'elle veut formaliser dès 2021 pour définir SA Mission. Pour accélérer, aussi, sa croissance et réitérer en 2021-2022, les recettes de 2017-2018 qui lui avait permis de doubler sa croissance.

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.