En plein Covid, la blockchain d’O°Code profite du besoin d'authentification

 |  | 892 mots
Lecture 4 min.
Pour O°Code devenue un tiers de confiance, entrée à la Fédération Nationale des Tiers de Confiance (FNTC), qui a sécurisé la gestion d'un parc de tablettes de la SNCF et le plan Vélo du gouvernement, la crise sanitaire a été un accélérateur des technologies d'authentification et de sécurisation des biens et des documents, et a montré la nécessité de pouvoir travailler à distance en toute confiance.
Pour O°Code devenue un tiers de confiance, entrée à la Fédération Nationale des Tiers de Confiance (FNTC), qui a sécurisé la gestion d'un parc de tablettes de la SNCF et le plan "Vélo" du gouvernement, "la crise sanitaire a été un accélérateur des technologies d'authentification et de sécurisation des biens et des documents, et a montré la nécessité de pouvoir travailler à distance en toute confiance." (Crédits : Reuters)
La start-up nantaise a développé une solution d'identification et de protection numérique des biens, des documents et des personnes pour permettre une authentification irréfutable. Sa blockchain privée permet une consultation et une contribution fluide et sécurisée entre différents acteurs.

Sollicitée au printemps dernier par le Ministère de la transition écologique et la Fédération des Usagers de la Bicyclette, pour déployer et sécuriser la plateforme « Coupdepoucevelo.fr » lancée par le gouvernement, la start-up nantaise O°Code vient d'intégrer la Fédération des Tiers de Confiance du Numérique (FNTC). Une adhésion auscultée à la loupe où le caractère innovant de la blockchain privée a convaincu. « C'est le fruit d'un audit mené à l'issue d'un long parcours de normalisation de la technologie et une reconnaissance, en tant que nouvel acteur, que d'intégrer un cercle d'une cinquantaine d'entreprises où figurent YouSign, Voxaly, Docaposte, l'Imprimerie Nationale, la Chambre Nationale des Commissaires de Justice, ou encore de certaines banques. Mais ce n'est qu'une étape... », précise Vincent Roux, co-fondateur d'O°Code, à l'origine d'une solution d'identification et de protection numérique des biens, des documents et des personnes pour permettre une authentification irréfutable, une traçabilité collaborative associées à une haute sécurité des données.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/10/2020 à 13:39 :
Comment se fait-il dans ce cas pour que la même blockchain permette la spéculation effrénée sur la monnaie transférée ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :