Peek'in rend les objets trouvés à leur propriétaire

 |   |  366  mots
(Crédits : Peek'in)
Lancé en 2018, la startup nantaise Peek'in ambitionne de devenir la référence européenne en matière de gestion des objets trouvés. En un an, plusieurs milliers d'objets ont été restitués à leur propriétaire dans 75 pays.

Des lunettes de soleil, des bijoux, des vêtements, et bien sûr, des chargeurs, des tablettes, des téléphones... « Chaque année, 9,5 millions d'objets sont oubliés dans les hôtels français », révèle une étude du cabinet conseil Coach Omnium commandée par la startup nantaise Peek'in afin de mesurer la pertinence du business des objets trouvés.

« Pour l'un de nos premiers clients, le Novotel Montparnasse, ça représente 1.000 objets par an », explique Jérôme Pasquet, cofondateur et PDG de Peek'in, une plateforme en SaaS destinée à mettre en relation les hôteliers et les propriétaires des objets trouvés.

Objectif: atteindre de 30% à 60% d'objets restitués

Pour les établissements hôteliers, c'est un vrai problème de stockage et de temps. Si bien qu'à ce jour seul 5 % des objets sont restitués. « L'objectif est d'atteindre 30% à 60% », annonce le PDG de Peek'in, dont la solution a été coconstruite avec trois hôteliers.

Celle-ci propose via un abonnement (dès 32,50 euros par mois pour 50 chambres) de réexpédier l'objet pour 10 à 100 euros selon sa valeur et le pays de destination. Afin de livrer partout dans le monde, Peek'in s'appuie sur La Poste, Delivengo, Colissimo, FedEx, UPS, DHL....

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :