Comment la France entend devenir la championne de l'intelligence artificielle et de la donnée

Pour le deuxième et dernier jour du Forum Smart City du Grand Paris ce mercredi 29 novembre, acteurs publics et privés ont débattu de la ville intelligente à l'ère de la data et des objets connectés.

3 mn

Table ronde L'IA et les data permettront-elles de mieux vivre en ville ? lors du Forum Smart City du Grand Paris de 2017.
Table ronde "L'IA et les data permettront-elles de mieux vivre en ville ?" lors du Forum Smart City du Grand Paris de 2017. (Crédits : Reuters)

« Nous sommes un vieux pays qui doit se réinventer sur lui-même ». Le diagnostic est signé Gabrielle Gauthey, directrice des Investissements et du Développement local à la Caisse des Dépôts, pour qui il ne faut pas « plaquer des solutions toutes faites mais préserver la ville » : « Nous avons investi des entreprises qui valorisent la data tout en gardant à l'œil l'intérêt du territoire à en conserver la maîtrise ». Chez Orange, la préoccupation est peu ou prou la même, à l'image de sa directrice Smart Cities Delphine Woussen : « Nous repensons la ville dans la ville pour proposer des services numériques ».

Le gendarme des données, la CNIL, représenté par Régis Chatellier, rappelle, lui, le modèle français, « un cadre qui respecte les droits de l'individu » : « C'est important de le prendre en compte tout au long de la chaîne ». Même les fonctionnaires urbains se doivent d'innover, en témoigne Alexandre Missoffe, délégué général de Paris Ile-de-France Capitale Economique : « la Direccte a été obligée d'adapter ses procédures comme France Domaine sur son système d'acquisition ».

« Que les marchés publics tiennent compte de l'innovation ! »

Le directeur général Stratégie, Data et Nouveaux usages chez JC Decaux, Albert Asséraf, interpelle justement les décideurs à ce sujet : « L'innovation a un coût et il faudrait que les marchés publics français en tiennent compte ». Patricia Crifo, économiste en train de créer un master Urban Planning à Polytechnique, trouve d'ailleurs « assez frappant » l'absence de formation adéquate pour la smart city.
En revanche, pour Guillaume Devauchelle, vice-président Innovation et Développement scientifique chez Valeo, la vérité-terrain prime : « Au fur et à mesure qu'on roule, on arrive à un algorithme confortable. On veut être sûr que le produit qu'on conçoit soit sûr et bien intégré dans votre vie ». Lionel Bry de Gfi veut, pour sa part, « s'assurer que les projets soient porteurs de valeur économique » avant d'agir.

Rendre la ville de demain à ses habitants

La startuppeuse Caroline Goulard, co-fondatrice de Dataveyes, met l'humain au cœur de la machine : « C'est là qu'il faut penser des dispositifs accessibles et intéressants, avec des leviers cognitifs pour faciliter l'appropriation ». Idem du côté d'Accenture Digital, incarné par Nicolas Monsarrat : « Le rôle de la ville est d'offrir du bien-être ».
Chez Axa, dont « le parcours d'assureur est en train de changer totalement », selon Philippe Derieux, « le travail doit être beaucoup plus approfondi avec les collectivités ». DG de Nova Veolia, Claire Falzone veut également « inventer les nouveaux modèles pour rendre la ville de demain à ses habitants ». Quant à Nicolas Machtou, directeur délégué francilien d'Enedis, fort de 3 milliards de données stockées, « l'économie de la confiance » doit reposer sur la qualité et la fiabilité du service.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 19
à écrit le 28/02/2018 à 11:17
Signaler
"Le rôle de la ville est d'offrir du bien-être" : On ne doit pas vivre dans le même pays. Les villes sont devenu des centres de profit, et rien d'autre. L'IA ne servira qu'à inventer d'autres moyen de taxer les habitants en leur imposant des services...

à écrit le 24/02/2018 à 10:50
Signaler
Si les champions français étaient aussi intelligent, ils laisseraient travailler les autres a leurs places comme font ceux qui récupèrent "bêtement" notre technologie!

à écrit le 07/02/2018 à 12:07
Signaler
Ou, comment se sentir plus intelligent dans le regard des autres en se sentant stupide devant son écran!

à écrit le 04/02/2018 à 11:38
Signaler
On est bien sûr les meilleurs en intelligence artificielle, sauf que personne ne s'intéresse à comment la créer.

à écrit le 10/01/2018 à 23:29
Signaler
La France va inventer l'intelligence ! C'est vrai que ç'est la pénurie de neurones chez nous... LOL LOL LOL

à écrit le 28/12/2017 à 3:01
Signaler
Je vais vous dire comment on appelle ces innovations technologiques dans les coulisses du système : " la laisse numérique" soyez heureux!!!

à écrit le 27/12/2017 à 18:42
Signaler
Les français veulent surtout des gares qui ne soient pas des fumoirs sales et malodorants (le seul endroit en France où la loi anti-tabac est violée quotidiennement depuis 30 ans, avec des trains qui arrivent à l'heure. Avec ou sans intelligence arti...

à écrit le 09/12/2017 à 16:44
Signaler
pour ca il faut des locomotives industrielle en terme de grand projet de long terme, comme le tgv, rafale,concorde,etc.., sans ca , ca fait plouf, sans rien d'autres. il faut donc des projets. le Japon est très avance avec les américains et les chin...

le 23/12/2017 à 14:22
Signaler
Je suis d'accord sur le fond que la France doit avoir de grands projets... mais ceux-ci doivent être réalistes et réalisables tant au niveau de l'envergure des projets que des budgets, mais ces projets ont surtout un besoin criant de se doter d'une g...

à écrit le 05/12/2017 à 17:04
Signaler
à commencer par diminuer TOUS les périmètres de l'état ! Cet état impotent, incompétent, croyant tout savoir et qui ne sais rien si ce n'est qu'il tient abusivement les cordons de la bourse.

à écrit le 03/12/2017 à 21:35
Signaler
"Nous sommes un vieux pays qui doit se réinventer sur lui-même" ou se faire dessus ?

le 04/12/2017 à 9:17
Signaler
serieusement c'est quoi cette phrase ? se réinventer sur lui même ?

à écrit le 02/12/2017 à 19:21
Signaler
Déjà si on donnait de l'emploi à nos chomeurs français, ça serait déjà un miracle ! Ras le bol de ce positivisme forcené qui cache les problèmes ! La France va devenir la dernière puissance mondiale avec cette fierté mal placée ! Donnez de l'emploi ...

le 04/12/2017 à 5:11
Signaler
Je vous sens amer. Votre pays est la bourre, c'est un fait, quand je m'y rends (Sud-Est) pour des vacances, je constate que le village est tjrs sans reseau. Au dessus de Coarraze (AM), ceci dit, ce sont de vraies vacances, plus de telephone, c'est pr...

le 23/12/2017 à 16:08
Signaler
Je suis d'accord avec vous que la priorité des priorités est de redémarrer le marché de l'emploi à tous les niveaux. Mais la France devra opérer une hausse marquée dans la qualité de ses produits et services, d'intégrer les employé(e)s dans la chaîne...

à écrit le 01/12/2017 à 19:18
Signaler
Encore une envolée bien française "devenir championne de l'IA" combien de fois n'ai je entendu que nous sommes les meilleurs les plus forts les plus les plus en tout. Les étrangers nous disent arrogants peut-être pourrions nous rajouter "péte plus ha...

le 02/12/2017 à 14:48
Signaler
Et si de votre côté vous arrêtiez de penser que nous sommes moins bons que nos voisins ???? Ca aussi c'est un réflexe bien francais (pour ne pas dire franchouillard), le fameux complexe d'infériorité...Les étrangers nous disent arrogants --> Qu'est c...

le 02/12/2017 à 19:55
Signaler
Bonsoir, pour répondre à votre commentaire après avoir « bourlingué » pendant trois décennies dans diverses régions du monde ( premier contact avec un conglomérat de Shanghai 1982, premier séjour en Asie 1981.….) je vous donne quelques informations ...

à écrit le 01/12/2017 à 9:24
Signaler
quand les gens auront mis plein d'argent dans des infrastructures dont ils ne comprennent pas a quoi ca sert, ils verront que la messe ne fait que commencer, et que c'est pas parce qu'on a des donnees, meme ' traitees' ( plus ou moins bien, hein, la ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.