BioMiMetiC valorise des biodéchets par l'entomoconversion

La jeune pousse, membre de la communauté du coq vert de Bpifrance, lancée en 2017 à Avignon produit un insecte, la mouche soldat noire, dans le but de transformer les écarts de la production fruitière et agro-alimentaire locale en protéines et en engrais. Un système d'économie circulaire par excellence.

3 mn

(Crédits : DR)

C'est en Afrique du sud, où il se trouvait en qualité de chercheur détaché du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad) que Damien Sabatier découvre les vertus d'un procédé ancestral de traitement des déchets organiques, via un insecte, la mouche soldat noire. « C'était très simple et naturel, explique-t-il. Et je suis revenu en France avec l'idée de le dupliquer. » Dans la foulée, le chercheur quitte ses fonctions et crée une entreprise, BioMiMetiC, en 2017, à Avignon.

La région est en effet réputée pour sa production fruitière, notamment des pommes. Mais la filière agricole et agro-alimentaire produit des écarts de fruits et légumes dont on ne savait que faire avant l'arrivée de la start-up... C'est vrai pour la région sud-est et la France, mais aussi pour le reste du monde. Ainsi, l'Hexagone génère quelque 20 millions de tonnes de biodéchets par an, et à l'échelle de la planète, c'est plus du tiers de la production alimentaire qui est jeté. Et seul 20% de ce volume est valorisé de manière biologique. Sur fond de durcissement réglementaire en matière de lutte contre le gaspillage et d'enjeux en termes d'accès à la nourriture et de transition écologique, la demande pour la solution de BioMiMetiC est « colossale », se réjouit Damien Sabatier, même s'il regrette de ne pas encore être en mesure, malgré un premier site de valorisation par entomoconversion, implanté près d'Avignon, de répondre à tous les besoins locaux.

Protéines pour l'alimentation animale

La jeune entreprise a déjà des clients, dont de gros producteurs fruitiers, qui lui amènent leurs écarts de production et bénéficient ensuite des matières issues du traitement des biodéchets sous forme d'engrais parfaitement naturels. Autrement dit, le système est circulaire. Mais ce n'est pas tout. Au-delà du fumier d'insectes, le procédé produit également des larves de mouches soldats noires, qui renferment de nombreuses substances intéressantes pour la nutrition animale - protéines, lipides, fibres, glucides, sels minéraux, vitamines... - mais aussi pour d'autres usages, pharmaceutiques, cosmétiques, biomédicaux...

« Malheureusement, nous n'avons pas d'industrie d'alimentation animale dans la région, indique Damien Sabatier. Nous avons dû nouer des partenariats dans l'ouest de la France. » Si c'est une (petite) entorse à sa philosophie résolument locale, ces protéines alternatives sont déjà une avancée, alors que la filière importe actuellement la moitié de ces aliments de l'autre bout du monde...

Aides de Bpifrance

Depuis sa création, BioMiMetiC a bénéficié de l'aide de Bpifrance. D'abord sous la forme d'une subvention de 25 000 euros, dans le cadre d'une bourse French Tech, en 2018, puis, en 2020, à l'occasion de la participation de la banque publique d'investissement, aux côtés de la Région, à un financement total de 250 000 euros, qui a permis la mise en œuvre du démonstrateur industriel. Depuis, la start-up a également levé des fonds, fin 2020, et compte bien sur un nouveau coup de pouce de Bpifrance et d'autres banques pour accroître ses capacités de bioconversion et se déployer. En France, en Europe, et pourquoi pas dans le reste du monde. « C'est le rêve de tout entrepreneur !, s'exclame Damien Sabatier, il faut agir local et penser global ». Mais pour l'heure, le chercheur devenu chef d'entreprise, qui a déjà embauché quatre salariés, veut d'abord satisfaire, avec d'autres sites de bioconversion, la demande des producteurs et industriels de sa région.

Pour connaître l'accompagnement de Bpifrance sur la transition écologique et énergétique et découvrir la communauté du coq vert, cliquez ici.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.