Unéole intègre ses éoliennes à la ville durable

La société des Hauts-de-France a mis au point un concept alliant petites éoliennes et panneaux photovoltaïques, à déployer en ville. Une façon de révolutionner le mix énergétique, à l'avantage des habitants.

5 mn

(Crédits : DR)

Pourquoi les éoliennes devraient-elles être immenses, et en plein champ ? Pourquoi ne pourrait-on pas imaginer des structures plus petites, accompagnées de panneaux photovoltaïques ? Les deux systèmes pourraient ainsi se relayer pour produire de l'électricité la nuit et davantage l'hiver, dans le cas des éoliennes, ou en période de grand soleil et sans vent, pour les panneaux solaires. C'est sur ce nouveau principe qu'a planché Unéole, une start-up lilloise, d'abord accueillie en 2011 par l'APUI, l'incubateur de l'Ecole des mines de Douai et qui vole de ses propres ailes depuis juillet 2014.

« Au-delà de l'idée de développer un boitier pour offrir aux usagers un suivi de leur consommation électrique, qui peut aussi servir aux producteurs d'énergie éolienne pour la maintenance des outils, nous avons décidé de développer la meilleure éolienne urbaine au monde », raconte ainsi Quentin Dubrule, fondateur et PDG d'Unéole. Bien sûr, ces éoliennes n'ont pas la même taille que celles que l'on trouve dans les champs ou à flanc de coteau. Elles ne mesurent que 2 mètres 70 environ. « Si l'on équipe les parties les plus ventées de certains bâtiments d'une quinzaine de ces engins et que l'on recouvre aussi la toiture de panneaux photovoltaïques, non seulement on protège le toit des intempéries et des infiltrations d'eau éventuelles, de même que l'on garde le bâtiment à l'ombre l'été, mais en plus, on produit la meilleure quantité d'énergie possible », enchaîne le dirigeant. Bref, c'est pour lui le meilleur mix énergétique, tant au point de vue quantitatif que qualitatif. Et à sa connaissance, aucun système au monde n'est plus efficace !

HLM et supermarchés

Verra-t-on prochainement ces plateformes fleurir sur les toits de Paris ? « Difficilement en centre ville », répond Quentin Dubrule, ne serait-ce que pour des raisons de protection du patrimoine architectural de la capitale. Mais pourquoi pas dans les banlieues des grandes villes ou ailleurs ? « Les toits des immeubles de bureau, des HLM, des supermarchés pourraient tous accueillir notre dispositif », dit-il. Qui a bien des avantages, comme celui de faire baisser le prix de l'électricité, en particulier pour les logements sociaux. Et il lance un appel aux bailleurs : « Vous mettez le toit à disposition et Unéole installe gratuitement sa plateforme, l'énergie est réinjectée et tout le monde y gagne. » Mieux, les éoliennes urbaines, de même que les panneaux solaires utilisés pour cette plateforme nouvelle génération, sont Made in France. C'est dans le Nord, là où la start-up bénéficie de la présence d'usines spécialisées dans la métallurgie, que ces éléments sont fabriqués.

Certaines éoliennes urbaines, seules, sont déjà en activité, à l'Ecole des mines de Douai, bien sûr, mais aussi sur le toit de la mairie d'Arras, notamment, tandis qu'une plateforme mixte fonctionne depuis ce printemps à Loos-en-Gohelle. Au cœur de l'ancien bassin minier, la ville a troqué le charbon pour l'innovation énergétique, dont elle est un laboratoire. « En outre, nos éoliennes n'ont cessé de s'améliorer, aucune des 22 que nous avons déjà construites ne ressemble à une autre et aujourd'hui, notre système est parfaitement industrialisable », ajoute Quentin Dubrule. Unéole prend également soin de s'intéresser au cycle de vie complet - de la production au recyclage - afin de s'assurer que son activité est le plus bas carbone possible.

Coup de pouce de Bpifrance

Les avancées technologiques de la jeune pousse ont retenu l'attention des autorités locales, dans le Nord, mais aussi des entreprises, notamment de la grande distribution, qui pourraient accueillir, un peu partout en France, ces plateformes sur le toit de leurs supermarchés. En outre, un contrat pour un projet de mise en place de plateformes mixtes a récemment été signé au ministère de l'Economie, des Finances et de la Relance, et un projet du même type a été validé par la Chambre de Commerce et d'Industrie du Nord, pour son siège à Calais.

Au-delà de ces premiers succès, la start-up - membre de la communauté du coq vert - , engrange d'autres signes de reconnaissance : elle a été sélectionnée par Bpifrance en tant que jeune entreprise à impact dans la catégorie 'production d'énergies renouvelables' cette année, de même qu'elle a été lauréate du concours d'innovation 'i-Nov'.

« Notre business modèle, que nous voulons voir aboutir l'an prochain, se fonde sur des clients tels que les bailleurs sociaux et sur des financements comme ceux qu'offrent Bpifrance et la Caisse des dépôts pour des innovations visant à lutter contre le réchauffement climatique », détaille Quentin Dubrule. Car « Bpifrance fait ce que des institutions financières privées ont du mal à faire : ses experts se penchent avec intérêt sur des dossiers innovants dans ce domaine », relève-t-il avec satisfaction. L'aide financière de Bpifrance permet de structurer l'entreprise, de recruter de nouveaux salariés (ils ne sont que cinq actuellement) et de mettre la société en ordre de marche pour conquérir des marchés, fabriquer en France et créer des emplois. Mais les ambitions du fondateur d'Unéole vont au-delà du territoire. De fait, à part les pays industrialisés comme la France, de nombreux pays en développement, en Asie, notamment, mais aussi en Afrique, sont en demande d'énergies propres. Et Unéole entend bien répondre à cette attente avec ses innovations.

Pour connaître l'accompagnement de Bpifrance sur la transition écologique et énergétique et découvrir la communauté du coq vert, cliquez ici.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.