Esker renoue avec les bénéfices en 2009 et évoque un transfert sur Alternext

 |   |  351  mots
Le groupe de solutions de dématérialisation des processus documentaires a fait état jeudi soir d'un bénéfice net en 2009 contre une perte en 2008. Esker annonce également son projet de transfert de cotation du compartiment C d'Euronext vers Alternext.

Malgré la crise, Esker affiche sa meilleure année depuis 10 ans pour l'exercice 2009. Le groupe de solutions de dématérialisation des processus documentaires a annoncé jeudi soir un bénéfice net de 1,16 million d'euros contre un déficit de 1,112 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires d'Esker pour l'exercice 2009 s'établit à 27,5 millions d'euros et augmente de 2% à taux de change constants (3,3% à taux de change courants) par rapport à 2008.

Concernant les perspectives 2010, Esker anticipe la poursuite du flux de croissance apporté par son activité SaaS. Si les conditions de marché s'améliorent, comme l'indique l'activité du dernier trimestre 2009, le groupe pourrait pourrait atteindre des taux de croissance à deux chiffres. Une revalorisation du dollar aurait un effet favorable sur le chiffre d'affaires et la rentabilité.

Possible transfert sur Alternext dans moins de cinq mois

Esker va soumettre lors de la prochaine Assemblée Générale son projet de transfert de cotation de ses titres du compartiment C de Nyse-Euronext Paris vers Alternext. "Par cette opération, Esker vise à un équilibre entre la gestion des contraintes des PME en matière de réglementation et le besoin de transparence exprimé par les investisseurs" précise la société, selon le communiqué paru jeudi soir.

Le groupe a expliqué que cette décision est possible grâce aux nouvelles dispositions légales d'octobre 2009 et à l'adaptation par l'AMF de certains articles du règlement général par arrêté du 4 novembre 2009. Ces dispositions permettent l'accès à Alternext aux sociétés cotées des compartiments B et C d'Euronext, souhaitant s'affranchir d'un certain nombre de contraintes qui ne se justifient véritablement que pour les moyennes et larges capitalisations boursières.

Si les actionnaires se prononcent favorablement au transfert, l'admission sur Alternext interviendra dans un délai minimum de deux mois après l'assemblée, soit avant la fin du mois d'août 2010, peut-on lire sur le communiqué.

Cependant, Esker précise qu'il restera soumis pendant trois ans à compter de son admission sur Alternext, au régime des déclarations de franchissements de seuils et des offres publiques des sociétés cotées sur Euronext.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :