Iliad voit ses profits grimper de 75%

Le fournisseur d'accès à Internet et bientôt opérateur téléphonique a enregistré un résultat net de 176 millions d'euros en 2009, certes légèrement inférieur aux attentes des analystes mais en hausse de 75% sur un an. Il annonce une nouvelle amélioration des marges pour 2010.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Iliad, la maison mère des fournisseurs d'accès à Internet Free et Alice, a fait état ce mardi d'un résultat net annuel de 175,9 millions d'euros, en hausse de 75% contre 183 millions d'euros attendus par les analystes. Il affiche également une marge d'Ebitda (excédent brut d'exploitation) de 33,8% contre 33,5 % un an plus tôt. C'est mieux que ce que visaient les analystes.

Le chiffre d'affaires annuel qui a déjà été publié est en progression de 25% à 1,95 milliard d'euros, pour 4,456 millions d'abonnés fin 2009.

Le groupe anticipe une nouvelle augmentation de son bénéfice net et une croissance "à deux chiffres" de son Ebitda en 2010. Il s'est notamment déclaré optimiste sur le redressement financier "rapide" de sa filiale Alice qui a pesé sur la rentabilité du groupe en 2009. Le groupe explique avoir commencé à dégrouper les abonnés Alice dans les zones couvertes par le réseau Free, afin de maximiser son taux d'abonnés dégroupés et donc d'améliorer sa marge brute.

"Ce qu'on est capable d'affirmer aujourd'hui, ce que peu de sociétés disent et ce qu'aucun groupe de télécoms ne dit, c'est que 2010 sera aussi une très bonne année en terme de résultat", a commenté Thomas Reynaud (photo), directeur financier, lors d'un entretien téléphonique avec Reuters.

Pour 2010, le groupe vise une "très forte augmentation" de son résultat net et un taux de croissance "à deux chiffres" de son Ebitda, en dépit de l'intensification de la concurrence sur le marché français de l'internet haut débit (ADSL).

Il estime également que son offre Internet haut débit devrait rassembler 5 millions d'abonnés en 2011. S'agissant de son réseau en fibre optique (très haut débit), le groupe confirme son objectif de couvrir 4 millions de foyers d'ici fin 2012.

Autorisé à devenir le quatrième opérateur mobile, le groupe confirme le lancement de son offre commerciale en 2012 avec un objectif d'un peu plus d'un quart de la population couverte.

A la Bourse de Paris, le titre prend plus de 2% à 76,39 euros.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.