Le patron de Free financera 90% du grand incubateur de start-ups à Paris

 |   |  235  mots
Xavier Niel, le fondateur de Free et premier actionnaire de la maison-mère de l'opérateur, Iliad.
Xavier Niel, le fondateur de Free et premier actionnaire de la maison-mère de l'opérateur, Iliad. (Crédits : Reuters)
Xavier Niel détiendra 90% du consortium qui va construire à la Halle Freyssinet dans le XIIIe le futur quartier numérique de la capitale, baptisé "1000 Startups."

La Mairie de Paris dévoile ce mardi le projet d'incubateur « 1000 Startups@LaHalle Freyssinet », dans le XIIIe arrondissement. Cet incubateur, voulu par la ministre déléguée à l'Economie numérique, Fleur Pellerin, sur le modèle de la Tech City londonienne, est présenté comme « une première mondiale à cette échelle » : 100.000 m2 destinés aux entreprises innovantes.

L'ancienne halle de messagerie de la SNCF a été rachetée par la mairie de Paris et sera revendue pour 70 millions d'euros à un consortium financé à 90% par le milliardaire du Net Xavier Niel, le fondateur de Free, et à 10% par la caisse des Dépôts, selon l'AFP, qui cite Jean-Louis Missika, l'adjoint au maire de Paris en charge de l'innovation, très engagé dans la campagne d'Anne Hidalgo pour l'élection à la mairie de Paris.

Un incubateur opérationnel en 2016-2017

« La mairie de Paris vend la halle Freyssinet mais reste propriétaire de la parcelle qui l'entoure, qui sera aménagée » a confié à l'AFP Jean-Louis Missika. C'est d'ailleurs un ami de Xavier Niel : il siégea au conseil d'administration d'Iliad, la maison-mère de Free, de 2004 à 2008).

La rénovation du bâtiment, construit en 1927, inscrit aux monuments historiques, sera confiée à l'architecte de renom Jean-Michel Wilmotte, qui a également signé le siège de Free rue de la Ville-l'Evêque dans le VIIIe. L'incubateur numérique « devrait être opérationnel d'ici 2016-2017 » précise Jean-Louis Missika.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/09/2013 à 16:54 :
Vu la qualité du service des opérateurs de téléphonie, ils peuvent délocaliser même en Laponie cela ne changera pas grand chose; Que dire de ces salariés qui vous raccroche au nez ou qui en boutique vous renvoie sur internet ou le service client si vous ne venez pas pour souscrire un forfait ?????.
On s'est moqué du client que l'on a pris pour un pigeon pendant des années. Merci Mr NIEL d'avoir générer ce magistral coup de balai. Maintenant c'est le client qui raccroche et c'est son droit. Bonne leçon.
a écrit le 24/09/2013 à 14:17 :
C'est déplorable, des commentaires qui vont a " louanger" ce monsieur qui a bâti sa fortune sur la base du minitel rose, qui a détruit la filière télécommunications, un fleuron de notre pays en bénéficiant d'avantages scandaleux rendant toute concurrences tout à fait impossible. qui a détruit des milliers d'emplois, Il y avait bien d'autres façon bien plus intelligentes, sans nuire à la filière de faire baisser les tarifs sans ouvrir le marché à un 4éme opérateur dirigé par un type de cet acabit...qui a beau jeu maintenant de participer à cet " incubateur" mais......qu'est que cela cache ? en effet
le modèle économique de Free branche mobile ne tient pas la route....
ce n'est pas avec un abonnement à 2 euros alors qu'il faut déployer son réseau, investir et que l'itinérance coute 7? que cela va durer.....Adieu Free....
a écrit le 24/09/2013 à 11:41 :
Un capitaliste exemplaire (pour le moment)

J'approuve de deux mains les initiatives de M. Niel (création d'une école internet, participation au capital de le Monde, incubateur)quasiment fiancées par ses propres deniers. Ce type de patron est très rare en France pour ne pas souligner, contrairement aux USA. Un grand merci à M. Niel bien que ses pratiques commerciales soient un peu discutables. Qu'ont ils fait les autres? (B. Arnaud, fondateur d'Auchan et j'en passe)
a écrit le 24/09/2013 à 10:09 :
tout simplement bravo !
a écrit le 24/09/2013 à 9:58 :
Le petit toutou à la botte des socialos. Ce mec me fait gerber mais c'est pas nouveau. Un faux libéral qui fait du "social" pour mieux réduire ses partenaires et clients à l'état de simples merdes qu'il ramasse et dont il récupère les idées.
S'il y avait un successeur à Mitterand, dans la création de pauvres et de pauvreté, ce serait Niel!
a écrit le 24/09/2013 à 8:34 :
Bravo Xav ! ;-) Enfin, un chef d'entreprise qui investit dans la recherche en donnant sa chance à des centaines de "têtes chercheuses" passionnées par le multimédia sans autre considération. Comme cela a été écrit, si ce centre avait été construit dans une ville de province cela aurait été si bien: moins chère à construire, plus écolo, moins de parisianisme et d'avantage de qualité de vie, de convivialité (cf Google aux USA). Mais bon, bravo encore à toi Xavier !
a écrit le 24/09/2013 à 8:12 :
Les copains se servent.
a écrit le 24/09/2013 à 4:32 :
Bravo et merci à M. Niel, mais encore Paris alors que d'autres région sont plus attrayantes. Cette concentration sur la capitale est en contradiction avec le blabla écologique du gouvernement et surtout des Verts. Le gouvernement, les bras cassés de la majorité des assemblées et le PS ne sont pas à une contradiction près taper sur les riches mais les aimer!!! lorsqu'ils financent un projet étatique. J'ai noté également cette modestie de la part du politique et de son idée!!! PREMIERE MONDIALE et oui encore un top!!!! français politique au niveau mondial , les Pieds Nickelés aiment le superlatif surtout dans le verbe.
a écrit le 24/09/2013 à 2:25 :
Que dieu béni Xavier niel que dieu béni cet homme amen!!!
a écrit le 24/09/2013 à 1:00 :
A t on besoin de concentrer pour innover?
a écrit le 23/09/2013 à 21:53 :
je ne suis pas du tout sur que le concept de regroupement sectoriel soit adapté a cette activité . les createurs de start up sont repartis sur tout paris et c est bien ainsi
a écrit le 23/09/2013 à 21:40 :
dommage que ce soit fait a paris et de continuer a concentrer les gens sur quelques % du territoire
a écrit le 23/09/2013 à 20:25 :
Encore un qui veut faire du mulliez...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :