Canal+ va passer par YouTube pour diffuser ses programmes

Canal+ va lancer en décembre une vingtaine de chaînes gratuites sur YouTube. Selon le groupe français, cela lui permettra de rendre plus visible sur internet ses émissions en clair, ainsi que les programmes de D8, D17 et iTélé.
Les chaînes seront dédiées aux programmes : il y aura une chaîne Groland, une chaîne Grand journal, une chaîne Before... a expliqué Canal+, qui jusqu'ici, comme la plupart de ses concurrents, cantonnait ses offres de télévision de rattrapage à ses propres sites, notamment canalplus.fr.
"Les chaînes seront dédiées aux programmes : il y aura une chaîne Groland, une chaîne Grand journal, une chaîne Before..." a expliqué Canal+, qui jusqu'ici, comme la plupart de ses concurrents, cantonnait ses offres de télévision de rattrapage à ses propres sites, notamment canalplus.fr. (Crédits : Reuters)

Youtube serait-il devenu incontournable dans le paysage audiovisuel? Ce mardi, le groupe Canal+ a en tout cas annoncé qu'il allait lancer en décembre une vingtaine de chaînes gratuites sur la plate-forme.

"Il y aura une chaîne Groland, une chaîne Grand journal, une chaîne Before..."

"Les chaînes seront dédiées aux programmes: il y aura une chaîne Groland, une chaîne Grand journal, une chaîne Before..." a expliqué Canal+, qui jusqu'ici, comme la plupart de ses concurrents, cantonnait ses offres de télévision de rattrapage à ses propres sites, notamment canalplus.fr.

Il y aura aussi des chaînes thématiques autour notamment du cinéma, des séries, de la musique ou des cultures urbaines. L'objectif ? rendre plus visibles sur internet les émissions en clair de Canal+ ainsi que les programmes de D8, D17 et iTélé,

Un partage de revenus classique avec Youtube

La télévision de rattrapage du groupe Canal+ a déjà conquis une large audience : Canal+ à la demande, que ses contenus soient regardés sur les offres replay des box ADSL ou sur le site internet de la chaîne, représente plus de 10 millions de vidéos vues par mois, a précisé le groupe, sans révéler ses objectifs de diffusion une fois lancées ses chaînes YouTube.

Côté publicité, il s'agira d'un partage de revenus classique avec YouTube, qui sera géré par la régie publicitaire du groupe, a précisé Canal+, sans autre détail. Généralement YouTube prélève un peu moins de la moitié des revenus publicitaires provenant des vidéos qu'il diffuse.

Toucher les plus jeunes

Actuellement, Canal+ valorise ses contenus de télévision de rattrapage par des spots vidéos impossibles à zapper placés au début et au milieu de ses programmes, une forme de publicité en plein essor.

Dans un communiqué, Fabienne Fourquet, directrice des nouveaux contenus du groupe Canal+, a ainsi affirmé que :

Cet accord avec YouTube illustre notre volonté d'étendre la distribution de nos contenus sur les plateformes de diffusion vidéos afin de pouvoir toucher le plus largement possible tous ceux qui aiment nos programmes, notamment parmi les plus jeunes.

Canal Factory : le nouveau label de Canal+ pour lancer de nouveaux talents

Le groupe de télévision a aussi lancé un nouveau label pour promouvoir de nouveaux talents de la télévision et du web, Canal Factory. D'après le groupe, il "offrira aux talents l'opportunité de développer l'audience de leur chaîne en bénéficiant d'un accompagnement de production et de promotion ou de créer des programmes inédits".

Sous ce label pourront aussi être expérimentés "divers formats courts et productions originales développés spécifiquement pour le web." Selon la chaine, ce sera "l'occasion de faire émerger de nouveaux artistes tels que Martin et Jordi, découverts dans Têtes de Cannes, la web-série déjantée du festival de Cannes 2013, ou d'accompagner des talents déjà confirmés comme Baptiste Lorber, co-créateur de 10 minutes à Perdre".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 13/11/2013 à 22:09
Signaler
Vous vous souvenez comment le gouvernement Français a fait caporter le rachat de vimeo par Yahoo! l'an dernier? Ben oui, seul youtube accolé à Google peut sortir la grosse berta et attirer les grands comptes. On en reparlera dans quelques années.

à écrit le 13/11/2013 à 20:27
Signaler
Vous voulez dire Google, non? Ceux qui vous demandent un numéro de portable pour avoir votre compte? Pour votre protection, bien entendu. Euh... non ils n'ont pas prévu de vendre cette info. Non, non. Promis juré!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.