Le marché prometteur des objets connectés à la Bourse de Paris avec Awox

 |   |  427  mots
Un des modèles d'ampoule musicale connectée de la PME montpelliéraine Awox.
Un des modèles d'ampoule musicale connectée de la PME montpelliéraine Awox. (Crédits : AwoX)
La PME montpelliéraine, primée au CES de Las Vegas pour ses ampoules qui font enceintes et répéteurs WiFi, espère lever 17 millions d’euros à la Bourse de Paris. Elle a augmenté de 48% son chiffre d’affaires l’an dernier et compte le quadrupler en trois ans.

Ce n'est pas tout à fait le « Nest » à la française, cette startup concevant des thermostats et alarmes incendie connectés rachetée pour 3,2 milliards de dollars par Google. Mais la PME montpelliéraine Awox mise elle aussi sur le marché très prometteur des objets connectés et plus exactement de la maison intelligente. Créée en 2003, Awox gagnait jusqu'ici l'essentiel de ses recettes de licences logicielles sur le standard DLNA qui permet de faire communiquer des appareils électroniques de marques différentes ainsi que de la conception d'appareils sous marque blanche, comme la LiveRadio d'Orange et plus récemment le Bloc, un projecteur connecté toujours pour l'opérateur. Awox a commencé à développer des produits grand public sous sa marque, notamment une gamme d'ampoules musicales, Striim Light, vendues entre 49 et 249 euros, dans les grandes surfaces spécialisées comme Boulanger ou sur Amazon : réglables depuis son smartphone, ces ampoules LED hybrides font aussi enceintes et répéteurs WiFi dans des pièces non équipées comme la cuisine, la salle de bains, la terrasse, certaines versions changent de couleur. Elles ont reçu le prix de l'innovation dans la catégorie réseau domestique au prestigieux salon de l'électronique grand public CES de Las Vegas en janvier dernier.

 

Démocratiser la maison intelligente

Pour financer son expansion, notamment son réseau de distribution hors de France, Awox espère lever 17 millions d'euros lors de son introduction à la Bourse de Paris, prévue le 22 avril. Les actionnaires actuels, les dirigeants et Isatis Capital (des anciens de BNP Private Equity), se sont engagés à souscrire à hauteur de 4,3 millions à cette augmentation de capital. Awox sera valorisée environ 45 millions d'euros au prix médian de la fourchette proposée (entre 15,86 et 19,38 euros par action).

La société a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 7 millions d'euros, en hausse de 48%, ainsi qu'un léger bénéfice d'exploitation (marge d'Ebitda de 15%) ; elle vise les 30 millions de chiffre d'affaires en 2016. Awox ambitionne de démocratiser la maison intelligente avec des produits achetés en grande distribution, quand les traditionnels systèmes de domotique nécessitaient le recours, souvent coûteux, à des installateurs. Elle met en avant les prévisions de Juniper Research qui estime que le marché des appareils domestiques connectés devrait croître de 30% en rythme annuel d'ici à 2018 pour dépasser les 3 milliards d'unités. Elle espère aussi croquer une partie du marché de l'éclairage LED qui devrait atteindre 49 milliards de dollars en 2019 selon Wintergreen Research.

 

> consulter le prospectus d'introduction d'Awox

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/04/2014 à 15:03 :
C'est simple pour faire une intro réussie en ce moment il faut être une "biotech" et si possible proposer une éligibilité au fameux PEA-PME qui vient de sortir! Awox propose des produits innovants et la société est éligible PEA-PME, alors comme il y a peu de sociétés éligibles les enchères s'envolent ... "on est en train de payer des petites épiceries au prix d'hypermarchés" disait un économiste hier à la radio. Avoir d'autres étiquettes comme "oseo" "isf-pme" ou "CIR" est un + indéniable. Moralité, à part les entreprises calibrées pour aspirer ces fonds indirects d'état sur un business-modèle "tendance" il n'y a rien de significatif dans les introductions en bourse depuis belle lurette.
a écrit le 31/03/2014 à 12:22 :
Tant que ces ampoules ne font pas rasoir, elles ne m'intéressent pas.
a écrit le 30/03/2014 à 23:02 :
Retenez de Toulouse 2 pépites: Sigfox (Ludovic Le Moan) qui vient de lever 15M€ pour son réseau M2M, et Synox-group ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :