Mercedes répond à Google avec sa voiture sans chauffeur

 |   |  348  mots
Mercedes a dévoilé une voiture autonome futuriste pour le CES 2015
Mercedes a dévoilé une voiture autonome futuriste pour le CES 2015 (Crédits : Reuters)
Le constructeur allemand a dévoilé, au CES de Las Vegas, le F015 Luxury in Motion, son premier concept-car autonome. Explications.

La voiture intelligente de demain est en marche. En réponse à la Google Car, Mercedes a profité du Consumer Electronics Show, qui se tient actuellement à Las Vegas, pour dévoiler, mardi 6 janvier, une voiture sans pilote, le F015 Luxury in Motion. Annoncé depuis quelques jours par le biais de multiples teasers, ce prototype s'affiche comme une nouvelle vision de l'automobile. Quid de son ADN ? Un premier concept-car autonome, électrique et bourré d'électronique, de 5 mètres de long et d'1,5 mètre de large et à la forme futuriste et arrondie.

Un concept 100 % autonome au CES 2015

Le prototype de Mercedes offre une expérience de conduite qui permet à l'automobiliste, qui ne conduit plus d'exploiter le temps gagné. Au programme ? Les occupants peuvent ainsi utiliser les 6 écrans tactiles incurvés présents sur chaque porte pour surfer sur Internet ou les réseaux sociaux par exemple. Terminé le traditionnel alignement des sièges automobiles, le prototype allemand intègre quatre sièges pivotant et se faisant face comme dans un salon. Des systèmes de reconnaissance des gestes permettent de commander les interfaces à distance. Mercedes a néanmoins conservé le volant pour que le conducteur puisse reprendre la main s'il le souhaite. Autre particularité : le véhicule "communique" également avec l'espace qui l'entoure, en fonction de la conduite manuelle ou automatisée. Il peut également réagir aux déplacements d'un piéton devant la voiture.

Cela va "changer notre société"

Alors qu'Apple et Google tentent de percer le marché automobile, ce prototype prouve ainsi que Mercedes n'a pas dit son dernier mot. Quant à la vision du patron de Daimler, Dieter Zetsche, il prédit que "celui qui se concentre uniquement sur la technologie n'a pas encore compris comment la conduite autonome va changer notre société. La voiture va aller au-delà de son rôle de simple moyen de transport et deviendra en fin de compte un espace de vie mobile".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/01/2015 à 19:51 :
Renault fait la même chose, c'est pour dire.
a écrit le 07/01/2015 à 0:10 :
Combien de kilomètres ont-ils parcouru dans le monde réel ? Ils sont sans doute à des années lumières de Google pour l'instant.
a écrit le 06/01/2015 à 12:06 :
Qu'il la fasse rouler dans la rue, qu'on voit la réalité de l'annonce. C'est amusant cette mode de la voiture qui roule toute seule, que n'importe quel piéton ou vélo pourra arrêter à tout moment en faisant semblant de se jeter dessous... En l'état actuel de la technologie j'aurai plutôt tendance à parier que d'ici deux ou trois ans tout cela sera remballé dans des cartons et on passera à autre chose, comme les lunettes de google ou les projets de voiture volante.
Réponse de le 06/01/2015 à 12:15 :
"que n'importe quel piéton ou vélo pourra arrêter à tout moment en faisant semblant de se jeter dessous..." Encore heureux mais c'est déjà le cas avec un conducteur 'humain' ...
Réponse de le 06/01/2015 à 16:03 :
@Certes : votre argument ne tient pas du tout la route (sans jeu de mots) et BienSur l'a finement souligné.
Après je pense qu'une fois bien maitrisé cette technologie aura son petit succès chez les entreprises de livraison, qui ont un cicruit bien défini et donc facilement programmable. Par contre pour le particulier, susceptible de s'arreter tous les 10 mètres sur un coup de tête je ne pense pas que ce soit pour tout de suite.
Réponse de le 06/01/2015 à 23:16 :
La technologie évolue rapidement, une interface à commande vocale serait envisageable en interpellant la voiture par un code ou un nom suivi de la commande. La question sanitaire se pose concernant l'exposition aux ondes dans ce qui peut être considéré comme une cage.
Quant à la voiture volante, sans vouloir faire preuve de chauvinisme, le modèle élaboré par un inventeur toulousain, seul modèle à décollage vertical ( brevet déposé) me paraît une option tentante au regard du coût d'entretien des chaussées, et vraisemblablement perfectible quant à son impact écologique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :